livres

Publié le lundi, 21 octobre 2019 à 09h40

Les Voix du soir de Natalia Ginzburg

Par Stefano Palombari

Les Voix du soir - couverture

Les voix du soir de Natalia Ginzburg, un texte de 1961, vient de paraître en édition de poche (Piccolo) chez Liana Levi. Relire un classique est toujours une expérience intéressante. Parfois la lecture se révèle exaltante, parfois décevante.

Dans ce petit texte réjouissant d’environ 150 pages, on perçoit déjà le génie littéraire de l’écrivaine piémontaise, qui se manifestera au grand public deux ans plus tard dans son chef-d’œuvre Lessico famigliare (prix Strega 1963).

Italo Calvino, écrivit à propos de ce court roman, « Les voix du soir est une histoire de personnes qui tentent d’enfouir leurs pensées, de s’identifier seulement dans les gestes qu’elles font et dans les mots qu’elles disent et finalement elles se retrouvent oppressées dans un étau d’absurdité et de douleur. »

Cette publication fait suite dans la même collection Piccolo, à Canal Mussolini (prix Strega 2010), d'Antonio Pennacchi, paru en avril dernier. Toujours dans la collection italienne, Liana Levi vient de publier en coffret double Persécution et Inséparables, deux grands succès littéraires d’Alessandro Piperno.

Informations pratiques

Natalia Ginzburg, Les voix du soir, Liana Levi, 9 €
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous