RESTAURANTS ITALIENS - NOTRE CHOIX

Tout d’abord, il est important d’éliminer quelques malentendus. Les restaurants italiens ne sont pas des restaurants de pâtes. Bien évidemment les pâtes sont une partie importante de la gastronomie italienne mais ça ne doit pas faire oublier les autres spécialités de la botte, comme les très bons et variés hors d’œuvres, les plats de viande et de poisson, sans omettre les risotti, la polenta etc. C'est dans le souci de vous faire découvrir la véritable cuisine italienne que le choix des bons restaurants a été réalisé sur la base de deux principes fondamentaux : la qualité des plats et l’authenticité.

Cartographie

RESTAURANTS ITALIENS À PARIS

Sélection par qualité :
Sélection par quartier :
Sélection par type de cuisine :
Sélection par prix :

LES DERNIERS RESTAURANTS TESTÉS

Il Carpaccio, raffinement, élégance, originalité

Oliver Piras préparant les paccheri façon Da Vittorio

On pourrait penser que le restaurant d’un hôtel prestigieux, tel le Royal Monceau, est un endroit guindé et convenu. Il Carpaccio, dont le compteur marque une dizaine d’années d’existence, a, depuis sa naissance, parié sur les jeunes chefs. Après Roberto Rispoli, venu tout droit de L’Andana, table toscane d’Alain Ducasse, suivi de Michele Fortunato, voici Oliver Piras

+400° Laboratorio – Gennaro Nasti. Le Climax de la pâte levée

Le chef Gennaro Nasti - photo Emmanuelle Levesque

Qu’est-ce qu’une bonne pizza ? Dans la capitale, les « pizzerie » se sont multipliées ces derniers temps. Vous pouvez trouver un peu de tout (et souvent n’importe quoi) : pizza napoletana, romana, a portafoglio, moderne... Des concours pour désigner la meilleure pizzeria ou le meilleur pizzaïolo ont lieu régulièrement. Ces titres me laissent toujours

Officina Bellucci, Ivan Schenatti à la Salle Gaveau

Cochon de lait dévoilé - photo Simon Detraz

L’entrée est tellement discrète, qu’il faut faire très attention pour la repérer. Sinon l’on risque d’y passer devant sans la remarquer. Pour aller au café Bellucci il faut se rendre à la Salle Gaveau en y accédant par l’entrée la plus à gauche. C’est là où officie le talentueux Ivan Schenatti qu’on avait perdu de vue, après la fermeture de son Officina Schenatti dans le 5ème

Papi restaurant, défaites vos valises !

Restaurant Papi, udon à l'arrabbiata

« Jamais deux sans trois ». Après L’Inconnu et Lumen, je transpirais l’optimisme lorsque je me suis attablé chez Papi. L’Inconnu, du chef Koji Higaki, fut pour moi une véritable révélation sur le chemin de Damas. Confirmé par ma visite gourmande au restaurant de l’Hôtel Lumen d’Akira

La Follia, la mélodie gourmande qui enchante Montreuil

La focaccia muratora de La Follia

La Follia est la dernière trouvaille des frères Semeraro. Leur nom n’est pas inconnu à nos lecteurs car les deux jumeaux sont à l’origine du Bal Rital, spectacle festif, coloré, parfumé que Giovanni et Francesco ont conçu et perfectionné au fil des années. Le Bal Rital est une fête dont le volet alimentaire est essentiel.

Come a casa, nouvelle adresse, même qualité

Restaurant Come a casa - tentacule de poulpe grillé sur crème de petits pois

Come a casa est un restaurant que nous suivons depuis ses débuts, il y a sept ans. Cette année, « la casa » a changé de place et de dimensions. Elle est plus grande avec une belle terrasse à l’extérieur. Nous connaissons bien ce lieu car il abritait auparavant l’excellent Lolivà, qui

Impronta, cuisine italienne contemporaine

Impronta - caramelle seppie con piselli

La jeune Amal vient d’ouvrir ce restaurant italien avec son compagnon. Passée par les cuisines de l’Armani caffè, Amal s’est forgé des certitudes. Dans son restaurant, elle veut moderniser l’image de la cuisine italienne. Par ailleurs, la devise du restaurant est « cuisine italienne contemporaine ». Les plats de la tradition sont donc savamment

Amaro, douceur de l’amertume

Amaro devanture

A mi-chemin entre un restaurant et un bar, Amaro s’apparente à une ambassade de la boisson « amère » italienne. De l’autre côté des Alpes, l’apéritif et le digestif sont presque toujours amères. Le digestif a carrément adopté l’adjectif pour se définir. Prendre un « amaro » en fin de repas et un geste très fréquent dans la Péninsule.

La Rosa… pas d’épines dans l’assiette

La Rosa - spaghetti alle vongole

Si vous êtes déjà allés en Italie, vous avez sans doute remarqué que l’ambiance qui règne dans les restaurants de la Péninsule est quelque peu différente par rapport à celle de leurs homologues transalpins. Les familles, y compris grands-parents, tantes, oncles…, s’y retrouvent souvent pour passer un moment de détente et de bonne humeur en plus de délecter leurs papilles. Un dîner au restaurant La Rosa équivaut

Mimì, cave à manger napolitaine

Restaurant Mimì, friarielli e salsiccia

Derrière ce nom « puccinien » ne se cache pas une bohémienne naïve mais Giulia, une jeune napolitaine pure souche au caractère bien trempé. La cuisine est le miroir de la cuisinière, des saveurs affirmées, piochées dans la tradition des grands-mères « partenopee ».