RESTAURANTS ITALIENS - NOTRE CHOIX

Tout d’abord, il est important d’éliminer quelques malentendus. Les restaurants italiens ne sont pas des restaurants de pâtes. Bien évidemment les pâtes sont une partie importante de la gastronomie italienne mais ça ne doit pas faire oublier les autres spécialités de la botte, comme les très bons et variés hors d’œuvres, les plats de viande et de poisson, sans omettre les risotti, la polenta etc. C'est dans le souci de vous faire découvrir la véritable cuisine italienne que le choix des bons restaurants a été réalisé sur la base de deux principes fondamentaux : la qualité des plats et l’authenticité.

Cartographie

RESTAURANTS ITALIENS À PARIS

Sélection par qualité :
Sélection par quartier :
Sélection par type de cuisine :
Sélection par prix :

LES DERNIERS RESTAURANTS TESTÉS

Amaro, douceur de l’amertume

Amaro devanture

A mi-chemin entre un restaurant et un bar, Amaro s’apparente à une ambassade de la boisson « amère » italienne. De l’autre côté des Alpes, l’apéritif et le digestif sont presque toujours amères. Le digestif a carrément adopté l’adjectif pour se définir. Prendre un « amaro » en fin de repas et un geste très fréquent dans la Péninsule.

La Rosa… pas d’épines dans l’assiette

La Rosa - spaghetti alle vongole

Si vous êtes déjà allés en Italie, vous avez sans doute remarqué que l’ambiance qui règne dans les restaurants de la Péninsule est quelque peu différente par rapport à celle de leurs homologues transalpins. Les familles, y compris grands-parents, tantes, oncles…, s’y retrouvent souvent pour passer un moment de détente et de bonne humeur en plus de délecter leurs papilles. Un dîner au restaurant La Rosa équivaut

Mimì, cave à manger napolitaine

Restaurant Mimì, friarielli e salsiccia

Derrière ce nom « puccinien » ne se cache pas une bohémienne naïve mais Giulia, une jeune napolitaine pure souche au caractère bien trempé. La cuisine est le miroir de la cuisinière, des saveurs affirmées, piochées dans la tradition des grands-mères « partenopee ».

Cacio e Pepe. Bottega Romana

La gricia de Cacio e Pepe

Ces dernières années, nous avons assisté à l’ouverture de nombreux restaurants italiens, notamment des restaurants de cuisine régionale. La cuisine romaine était la grande absente. Il est vrai que Giovanni Passerini propose régulièrement des plats traditionnels du Latium, notamment à midi (trippa alla romana, gricia). Le tout récent « 

Da Pupetta, Homo delectatus

baccalà mantecato, thym citron et piacentino di Enna

En franchissant le seuil du restaurant Da Pupetta, vous entrez dans un monde « gastronomique » parallèle. Tout vous incite à croire que vous êtes dans un restaurant italien mais rien, en réalité ne ressemble vraiment à l’expérience que vous en avez.

Caffè concerto

Caffè Concerto - spaghetti alle vongole e colatura di alici

Un adage, largement répandu dans toute la Péninsule, prétend que les bons restaurants ne font pas de pizza et les bonnes pizzerias ne valent pas grand-chose en tant que restaurant. Les dictons, à l’instar des règles, ont leurs exceptions. Caffè Concerto en fait partie.

Garum, l’Italie en sauce

fregola con la spigola

Le garum est une sauce des anciens Romains à la base, entre autres, de la colatura d’alici de Cetara. Il est aussi le nom d’un restaurant italien de la capitale. Le rapport entre les deux reste plutôt mystérieux. Pas de carte ici, uniquement l’ardoise, ce qui est en soi plutôt un bonne nouvelle. Sauf que la liste est longue, très longue, pour un

Pastore, berger gourmand

Gricia façon Pastore

Pastore est un restaurant italien qui n’a que quelques mois au compteur. Depuis son ouverture, les très nombreux articles de presse ont entamé un concours d’éloges pour cette nouvelle table. Avant d’ouvrir son propre restaurant, Emma Hayes, a été pendant longtemps « Madame vin  » de l’Osteria Ferrara. Pour la boisson, on faisait confiance à Emma, et on n’était jamais déçu.

Taverna Pane e Olio, le nouveau restaurant de Giuseppe Messina

beignets de chou-fleur

C’est la troisième adresse parisienne de Giuseppe Messina, après « Non solo cucina » et « Non solo pizza ». Terminée donc la série des « non solo », voici « Pane e Olio », qui poursuit l’expansion de Giuseppe Messina dans le 16ème arrondissement. Son frère Ignazio a choisi comme terrain de jeu le nord-est parisien.

That’s life, une cuisine italienne qui « enchante »

Restaurant That’s life

Si le nom du restaurant n’a rien d’italien, la cuisine elle est bien transalpine. That’s life est une chanson de Franck Sinatra enregistrée en 1966. Dans ce nouveau restaurant, au décor signé Wilmotte, la vie est légère, colorée et gourmande à base de produits frais et de saison.