RESTAURANTS ITALIENS - NOTRE CHOIX

Tout d’abord, il est important d’éliminer quelques malentendus. Les restaurants italiens ne sont pas des restaurants de pâtes. Bien évidemment les pâtes sont une partie importante de la gastronomie italienne mais ça ne doit pas faire oublier les autres spécialités de la botte, comme les très bons et variés hors d’œuvres, les plats de viande et de poisson, sans omettre les risotti, la polenta etc. C'est dans le souci de vous faire découvrir la véritable cuisine italienne que le choix des bons restaurants a été réalisé sur la base de deux principes fondamentaux : la qualité des plats et l’authenticité.

Cartographie

RESTAURANTS ITALIENS À PARIS

Sélection par qualité :
Sélection par quartier :
Sélection par type de cuisine :
Sélection par prix :

LES DERNIERS RESTAURANTS TESTÉS

Pastore, berger gourmand

Gricia façon Pastore

Pastore est un restaurant italien qui n’a que quelques mois au compteur. Depuis son ouverture, les très nombreux articles de presse ont entamé un concours d’éloges pour cette nouvelle table. Avant d’ouvrir son propre restaurant, Emma Hayes, a été pendant longtemps « Madame vin  » de l’Osteria Ferrara. Pour la boisson, on faisait confiance à Emma, et on n’était jamais déçu.

Taverna Pane e Olio, le nouveau restaurant de Giuseppe Messina

beignets de chou-fleur

C’est la troisième adresse parisienne de Giuseppe Messina, après « Non solo cucina » et « Non solo pizza ». Terminée donc la série des « non solo », voici « Pane e Olio », qui poursuit l’expansion de Giuseppe Messina dans le 16ème arrondissement. Son frère Ignazio a choisi comme terrain de jeu le nord-est parisien.

That’s life, une cuisine italienne qui « enchante »

Restaurant That’s life

Si le nom du restaurant n’a rien d’italien, la cuisine elle est bien transalpine. That’s life est une chanson de Franck Sinatra enregistrée en 1966. Dans ce nouveau restaurant, au décor signé Wilmotte, la vie est légère, colorée et gourmande à base de produits frais et de saison.

Terronia, la Méditerranée tout en finesse

Terronia devanture

Terronia a été ouvert voilà trois ans par trois copains originaires du sud de l’Italie. Le nom évoque un terme méprisant, terrone ou terun, dans le dialecte lombard, que les habitants du nord de la « Botte » adressaient à ceux du sud, notamment aux immigrés, qui venaient chercher un futur meilleur dans les villes industrielles du nord. Même si l’étymologie n’est pas établie de façon précise, la plus probable semble indiquer dans le

Mulino Mulè, les bons blés font les bons amis

Mulino Mulè - Linguine au pesto de roquette et ricotta sicilienne

Après le moulin de la Galette et le Moulin Rouge, voici un moulin sicilien : Mulino Mulè, né de la rencontre de trois Siciliens, Cedric Casanova, qui possède l’épicerie La Tête dans les Olives à quelques pas du restaurant, Roberto Rispoli, chef cuisinier étoilé du Royal Monceau et Marco Mulè agriculteur sicilien. C’est ce dernier qui s’occupe de la culture de plusieurs

Finzi

Risotto aux morilles

A l’affût de nouveautés, de nouvelles adresses, nous avons souvent la tendance à négliger ceux qui sont là depuis déjà quelques temps. Les sites, les journaux, les émissions se ruent sur la dernière pizzeria trendy, le dernier restaurant branché, le « dealer » de street food qui vient tout juste d’ouvrir... Qui seront systématiquement oubliés, quelques temps plus tard, une fois qu’une « nouvelle nouveauté » aura surgi.

Norma, la tradition au goût du jour

Norma - La caponata traditionnelle

Le restaurant La Massara, qui a vu le jour il y a quelques années, a étendu son territoire d’abord avec Russida et, tout récemment, avec Norma. Si l’accent sicilien est de plus en plus prononcé, les spécialités de l’île sont confiées à l’imagination de jeunes cuisiniers qui l’interprètent de façon originale et moderne. La caponata s’affranchit des aubergines et le cannolo se défait de sa forme.

Nonna Clelia, une cuisine simple loin des clichés

Gnocchi à la crème de parmesan

Pour arriver à ce restaurant, tout juste ouvert, on pénètre dans le dix-huitième arrondissement le plus populaire. Nous sommes loin des ruelles pittoresques de Montmartre. Ici touristes et critiques gastronomiques sont plutôt rares. Nonna Clelia n’a rien de branché, un décor simple, propre, accueillant. Spartiate mais pas pauvre. Les nappes sur les tables montrent la volonté d’accueillir dignement tous les clients du quartier. Oui, car Nonna

Polpette, restaurant napolitain Paris 9

spaghetti alla colatura d’alici

Polpette est un restaurant qui vient tout juste d’ouvrir. Il s’affiche comme un restaurant de cuisine napolitaine : «  a Napoli si mangia così » . En réalité, la carte ne propose pas uniquement des spécialités de Campanie. Mais celles qu’elle propose sont plutôt réussies.

Magnà, mangez votre « portefeuille » !

Magnà - devanture

Dans le chapitre street-food italien qui a la cote ici à Paris, après les panzerotti, les piadine, les arancini ou arancine, la mozzarella in carrozza... voici la pizza a portafoglio. Pour un Napolitain la pizza a portafoglio, littéralement « pizza à portefeuille » fait partie de l’ordre des choses naturelles et inévitables mais à Paris c’est totalement inédit. Julien Serri, véritable Italien de