cinéma

Publié le mardi, 3 mars 2020 à 14h26

Viva il cinema! Festival du Cinéma Italien Contemporain de Tours

Par Valérie Mochi

Viva il cinema! - affiche

Plus que quelques jours avant l’ouverture de la 7ème édition du Festival du Cinéma Italien Contemporain de Tours : Viva il cinema! qui se déroulera du 4 au 8 Mars 2020.

Des journées intenses pour l’équipe de bénévoles dynamique et motivée qui gère le festival, 3 salles participent à l’évènement, presque dix films par jours, des invités prestigieux et des séances pour les scolaires. Tous les films qui font partie de la programmation établie par Louis D’Orazio directeur artistique soutenu dans ses choix par Jean Gili et Marco Bertozzi, sont des films inédits ou des avants premières projetés en présence de leur réalisateur ou de l’équipe du film.

Cette année dans la section Compétition on retrouvera Bangla de Phaim Bhuiyan, Effet Domino (Effetto Domino) de Alessandro Rossetto et Le Champion (Il Campione) de Leonardo D’Agostino, tous trois présents au Festival de Rome à Paris en décembre dernier. Il y aura aussi le dur et tendre Selfie d’Agostino Ferrente et On dirait mon fils (Sembra Moi Figlio) de Costanza Quatriglio, qui se déroule en partie en Afghanistan.
Une sélection de films qui questionnent la réalité italienne, des films qui provoquent le rire et la tristesse, ce sont tous des films émouvants.

En parallèle, toujours en présence des ses réalisateurs, le festival Viva il Cinema! propose trois Hommages : avec quatre films de Gianni Amelio dont le dernier film Hammamet sortira prochainement en France, Lamerica 1994, Mon Frère (Cosi Ridevano) 1998, Les Clefs de la Maison (Le Chiavi di Casa) 2004, L’intrepido 2013. Ainsi qu’un Hommage à Daniele Gaglione avec Ma Classe (La Mia Classe) 2013 et Où il faut être (Dove Bisogna Stare) 2018, le réalisateur « qui brouille les frontières entre la fiction et la réalité ». Et enfin l’Hommage à Gabriele Salvatores avec le célèbre L’Eté où j’ai grandi (Io non ho paura) 2003, Le Garçon Invisible II (Il Ragazzo Invisibile II) 2018 inédit en France et Mon Amour Fou (Tutto Il Mio Folle Amore) 2019 sorti en décembre en Italie.

En revanche pour la sélection des Inédits, les films deviennent plus fictionnels, ce sont deux comédies que le public français ne verra que dans plusieurs mois, Croce e Delizia de Simone Godano avec Alessandro Gassman et Fabrizio Bentivoglio et Des Parents Presque Parfaits (Genitori Quasi perfetti) de Laura Chiossone avec Anna Foglietta, Paolo Calabresi et Lucia Mascino. Et deux drames, Nom de Femme (Nome di Donna) de Marco Tullio Giordana le réalisateur de I Cento Passi en 2000 et Elle rit (Ride) premier long métrage du célèbre acteur Valerio Mastandrea.

Une catégorie Documentaires pour rester proches du réel proposera 3 films portraits L’Apprentissage (L’Apprendistato) de Davide Maldi, celui d’un adolescent dans un collège hôtelier. Notarangelo Voleur D’Ames (Notarangelo Ladro di Anime) de Davide Grieco, portrait hommage à un photographe de la Basilicate, et Le Passage (Il Varco) de Michele Manzolini et Federico Ferrone, portrait, à travers des écrits et des images d’archives de soldats italiens partants sur le front russe en 1941.

Enfin deux Séances Spéciales, la première pour ouvrir le festival avec Bentornato Presidente de Giancarlo Fontana et Giuseppe Stasi, une comédie satirique sur le monde politique italien actuel et Nevia de Nunzia De Stefano en soirée de clôture, le premier film de cette réalisatrice napolitaine qui a collaboré avec Matteo Garrone pour Gomorra, Reality, Tale of Tales et Dogman et qui comme lui décrit la réalité des quartiers difficiles de Naples.

Informations pratiques
  • Viva il cinema!
  • 52 bis Rue Roger Salengro - 37000 Tours
  • Du 4 au 8 Mars 2020. Tout le programme ici