cinéma

Publié le lundi, 16 novembre 2020 à 09h45

L’Italie dans tous ses états avec Arte

Par Valérie Mochi

Heureux comme Lazzaro - une scène du film

Arte propose une série de films de fiction, de magazines et de reportages tous azimuts pour vivre son confinement2 à l’italienne.

Plus que quelques jours et trois films de 2018 à ne pas manquer sur le site d’Arte : Heureux comme Lazzaro (Lazzaro Felice) de Alice Rohrwacher (voir l’article de l’Italie à Paris) jusqu’au 17 Novembre. D’un esclavagisme quasi féodal à la misère des sociétés contemporaines, l’histoire d’un innocent exploité par les autres. Entre réalisme et onirisme, une fable sur le désenchantement du monde récompensée à Cannes.

Ma Fille (Figlia Mia) de Laura Bispuri, interprété comme le précédent par Alba Rohrwacher, elle y a pour partenaires Valeria Golino et Udo Kier. En Sardaigne, les tourments d’une jeune fille déchirée entre sa mère adoptive et celle qui lui a donné la vie... Un film féministe subtil sur la maternité et les liens du sang. Disponible jusqu’au 19 Novembre.

Disponible sur Arte depuis Juin (voir l’article de l’Italie à Paris), il arrive à ses dernier jours de visionnage gratuit, le film de Agostino Ferrente Selfie, avoir 16 ans à Naples (Selfie). Alessandro et Pietro ont 16 ans et vivent à Traiano, un quartier de Naples contrôlé par la mafia locale et connu pour ses trafics de drogue. À l'été 2014, leur ami Davide y est abattu par un gendarme l'ayant pris pour un mafieux en cavale. Le réalisateur Agostino Ferrente confie aux deux inséparables adolescents la mission de filmer leur quartier, leur quotidien, leurs rêves...

En revanche vous disposez de plus de temps pour voir et revoir le couple mythique de Lina Wertmüller, Giancarlo Giannini et Mariangela Melato dans Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été (Travolti da un insolito destino nell’azzurro mare d’agosto) de 1974 et déjà traité par l’Italie à Paris (voir l’article). Raffaella, une bourgeoise riche et arrogante, invite des amis à passer quelques jours sur son yacht. Accompagnée par Gennarino, un matelot du bateau, Raffaella part faire un tour en mer. Très vite une panne les contraint à s’échouer sur une île déserte. Deux tempéraments que tout semble opposer doivent alors trouver un moyen pour survivre...

Autre film des année 70, L’Emmurée vivante (Sette note in nero) de Lucio Fulci, disponible jusqu’à Avril 2021. Une jeune femme est hantée par des visions macabres qui lui révèlent des secrets du passé... et du futur. Un thriller horrifique et racé de Lucio Fulci, l'un des maîtres du "giallo", un genre qui mixe polar, gore et érotisme. Avec Jennifer O'Neill, l’actrice de "Rio Lobo" et "Un été 42".

Dans le même genre et réalisé par un autre maestro de l’horreur Dario Argento, Terreur à l’Opéra (Opera) de 1987. Une jeune soprano est traquée par un tueur sadique... Un concentré d’épouvante et de virtuosité, dans lequel le cinéaste italien Dario Argento ("Suspiria") se met à nu. Présenté en version restaurée.

Courts mais intenses et drôles, il faut voir les Green porno de Isabella Rossellini si ce n’est déjà fait. Déguisée en abeille, en araignée, en ver, en escargot ou en libellule, la comédienne et réalisatrice Isabella Rossellini décrit avec humour, simplicité et poésie leur système de reproduction. Huit courts métrages hilarants sur les mœurs sexuelles des petites bêtes.

Puis viennent une série de documentaires présentés dans l’ordre de leur disponibilité sur la plateforme d’Arte.

Venise L’insolente de Laurence Thiriat De tout temps, Venise a fasciné. Ce documentaire propose une traversée de la Sérénissime au XVIIIe siècle, cité d'audaces et de plaisirs à la foisonnante scène artistique : Vivaldi, Farinelli, Tiepolo père et fils, Canaletto, Longhi, Guardi ou encore Goldoni et Casanova !

Mare Amarum de Philippe Fontana Stefano De Luigi, photographe italien, a suivi en début d’année une mission de l’Aquarius en Méditerranée pour sauver des réfugiés en provenance de Libye. Il offre dans ce film son regard sur ce qui se passe en Méditerranée. Il dit aussi notre émotion, parfois notre impuissance, face à ces destins bouleversés. Avec, au bout du voyage, l’Europe comme une terre d’espoir ?

De 2019 et réalisé à plusieurs mains, par Eduard Erne, Dania Hohmann et Ulrich Waller, Ma terre amère. Dans les années 1950, une génération de jeunes Italiens part travailler en Allemagne. Entre archives, témoignages et fiction, la chronique sensible d’un exil.

En deux volets, le documentaire puissant de Mosco Levi Boucault Corleone, le parrain des parrains raconte comment, de 1977 à 1994, Totò Riina a régné par le sang et la terreur sur la mafia de Sicile. Un récit implacable, fondé sur le témoignage de ses hommes et de ceux qui les ont combattus. Le premier volet, Le pouvoir par le sang, Le second La Chute

Enfin pour se relaxer et profiter de la nature italienne, trois séries de magazines, PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS, avec des sujets sur le Lac Majeur, les Cinque Terre… JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS avec La Villa Gamberaia ou La Mortella L’ITALIE SAUVAGE, Des Alpes à la Toscane, De la Sardaigne aux Abruzzes

Et d’autres, mais vous serez tellement familiarisés avec le site d’Arte que vous saurez faire vos recherches et vos choix vous mêmes. Les titres des films renvoient aux liens des vidéos sur le site d’Arte

Informations pratiques
  • Sur Arte.tv
  • Attention : Les titres des films renvoient aux liens des vidéos sur le site d’Arte