livres

Publié le jeudi, 16 juillet 2020 à 10h36

Goliarda Sapienza, Les certitudes du doute

Par Stefano Palombari

Goliarda Sapienza, Les certitudes du doute - couverture

Paru il y a cinq ans aux éditions Le Tripode, Les certitudes du doute vient d’être réimprimé en poche par le même éditeur. On peut considérer ce petit bouquin comme la suite de l’Université de Rebibbia. Goliarda est sortie de prison, où elle a passé quelques mois à cause d’un vol de bijoux. Dehors elle rencontre Roberta, une camarade de cellule.

Roberta est une « politique ». Si à l’intérieur de la prison la différence entre « Politiques » et « Droit commun » crée une sorte de séparation presque étanche. Une fois dehors, le contact avec les non-prisonniers, tend à colmater cette fracture.

Le rapport entre Goliarda, droit commun, intellectuelle et politisée et Roberta devient de plus en plus étroit et ambigu. Malgré leur différence d’âge, il se teint d’érotisme. Goliarda découvre que les anciens prisonniers souffrent d’une sorte de nostalgie de la cellule, un endroit qui les enferme et les protège en même temps. Elle suit donc Roberta dans ses rencontres avec d’autres détenu.e.s.

La solidarité entre anciens taulards est émouvante. Finalement, mise à part quelques exceptions, les relations sociales de Roberta et Goliarda se limitent à des gens qui ont un parcours semblable. Un peu comme les anciens étudiants qui regrettent les années de la fac, les deux copines ne font que tenter de reproduire les rapports forts, intenses qui s’étaient créés à l’intérieur du pénitencier.

Informations pratiques

Goliarda Sapienza, Les certitudes du doute, traduction Nathalie Castagné, Le Tripode, 11,50 €
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous