restaurants

La trottinette, toujours aussi bon !

Par Stefano Palombari

La Trottinette - devanture

Depuis notre précédente visite, la Trottinette n'a pas pris une ride. La qualité est toujours au rendez-vous. La formule n'a pas changé : Pas de carte, car c'est Mauro, le patron, qui se charge de « déclamer » le menu du soir. Ce petit spectacle, devenu désormais l'une des attractions du local, a lieu une seule fois vers 20h45. Il faut donc essayer de ne pas le louper. C'est un vrai plus, car en « racontant » les différentes spécialités que vous allez déguster, Mauro donne aussi des explications sur leur origine, les ingrédients, les anecdotes... un petit moment très plaisant que les clients écoutent dans un silence presque religieux.

Cependant, tout n'est pas resté pareil. La petite cuisine fermée par une porte avec un hublot à travers lequel on pouvait observer la cuisinière a cédé la place à une cuisine moderne ouverte sur la salle. Et la cuisinière a été remplacée par un cuisinier sans que les mets aient à en pâtir. Bientôt la salle gagnera aussi quelques centimètres après des travaux qui devraient également faire disparaître le comptoir du bar.

La Trottinette a un fonctionnement un peu atypique, ce qui ne fait qu’accroître son charme. L'antipasto (entrée) et le plat sont indissociables et font partie de la formule à 20 €. Si vous y ajoutez le dessert, l'addition « monte » à 26 €. L'antipasto est unique pour tous et composé de plusieurs spécialités qui peuvent varier. La caponata, délicieuse, est généralement toujours présente. Vous pouvez y trouver aussi, des bruschette, des bouchées de mozzarella rigoureusement de bufflonne nature ou fumée (fournie par Paisano), différents légumes grillés selon la saison, des olives, des oignons confits, des aubergines siciliennes grillées avec du caciocavallo, fromage typique de l'Italie du sud...

Le pain, quant à lui, est toujours maison. La composition change au gré des envies du chef. J'ai pu goûter celui au caciocavallo et noix, ainsi que celui à l'origan.

Les pâtes sont rigoureusement faites maison. On est en Sicile, exit donc les pâtes aux œufs, elles ne sont réalisées qu'à partir de blé dur et d'eau. Vous avez le choix entre 4 ou 5 sauces différentes. Le pesto de pistache avec des petites tomates crues est simplement fabuleux. Même sensation d'intense plaisir gustatif pour la sauce crevettes, courgettes, pesto à parsemer à souhait de « muddica atturrata », terme sicilien qui désigne de la chapelure grillée avec de l'huile d'olive et des anchois.

Si vous avez encore une petite place, ne ratez pas le cannolo de Mauro. Tout est maison y compris la cialda (croûte). La farce est réalisée à partir de la ricotta de brebis et agrémentée de pépites de chocolat. Un pur bonheur.

Côté vin, la situation a beaucoup évolué. Désormais, vous ne trouverez plus que des vins siciliens. La carte s'est enrichie et transformée en un petit catalogue bourré d'informations : cépages, lieux de culture des vignes, cave, type de vinification, éventuelle présence de sulfites... Oui, car la plupart des vins proposés sont biodynamiques et naturels... Catarratto Barraco, grillo. Vous pourrez facilement trouver votre bonheur autour de 20 / 25 €

Que dire de plus... encore un sans faute !

Formule midi 14 € entrée + plat, 18 € entrée + plat + dessert
Formule soir 20 € entrée + plat, 26 € entrée + plat + dessert

Publié le vendredi, 15 novembre 2013 à 16h13

Informations pratiques
La Trottinette
23 rue de la Fontaine au Roi - 75011 Paris (M° Goncour)
Tél. 07 60 91 93 51
Ouverture : tous les jours sauf le samedi à midi et le dimanche toute la journée

Réactions :

1. Le dimanche, 21 décembre 2014, 15h58 par Gaetane Bussy :

Le prochain sur ma liste! Il me tarde...C'est ouvert pendant les vacances de Noël?

Réagissez

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.