cinéma

Publié le mercredi, 16 janvier 2019 à 11h36

« The Place », dernier film de Paolo Genovese, au cinéma le 30 janvier

Par Stefano Palombari

Une scène du film The Place

Le 30 janvier 2019 sortira en salles The Place, dernier film de Paolo Genovese, qui s'était fait connaître il y a deux ans du grand public par le remarquable Perfetti sconosciuti, dont Le Jeu de Fred Cavayé est un remake. Paolo Genovese s'est inspiré d'une série américaine, The Booth at the End pour concevoir son film. Le typique café américain qu'on imagine situé sur une route poussiéreuse du Texas a laissé la place à un bar bien italien. Une flopée d'acteurs célèbres font partie du casting.

Un homme mystérieux, assis à la même table d’un café, reçoit la visite de dix hommes et femmes qui entrent et sortent à toute heure de la journée pour le rencontrer et se confier. Il a la réputation d’exaucer le vœu de chacun en échange d’un défi à relever. Jusqu’où iront-ils pour réaliser leurs désirs ?

Concernant le point de départ du film le réalisateur explique : « C’est un thème qui m’est très cher et qui me parait très important en ce moment précis : que sommes-nous disposés à faire pour obtenir ce que nous désirons ? Selon moi, c’est une thématique qui nécessite une profonde réflexion. Elle part d’une autocritique sur notre sens moral. Comment notre morale change en fonction des situations devant lesquelles nous nous trouvons ? Ce film nous incite à nous juger nous-mêmes. »

La série américaine et le film italien. « En réalité le point de départ est une série TV sur Internet faite d’épisodes très courts qui m’ont frappé. J’ai contacté le producteur international. D’ordinaire on fait des séries à partir de films. Là j’ai voulu faire le contraire, un film à partir d’une série. Cela ne s’était jamais fait. Je me suis mis à imaginer une narration réalisable comme un film. Il y a un arc dramaturgique et des fins qui n’existaient pas dans la série. »

Le résultat est un film atypique un film « absolument amoral, mais jamais moralisateur. On ne juge jamais. Même celui qui veut faire les choses les plus horribles. On laisse au spectateur le soin de juger ». Un huit clos (la caméra reste clouée dans le café) qui donne la possibilité au spectateur de « voir » les différentes histoires par le biais du récit des protagonistes.

The Place, film de Paolo Genovese. Avec Valerio Mastandrea, Marco Giallini, Alba Rohrwacher, Vittoria Puccini, Rocco Papaleo, Silvio Muccino, Silvia D’Amico, Vinicio Marchioni, Alessandro Borghi et Sabrina Ferilli.

Informations pratiques

Au cinéma dès le 30 janvier 2019

Jeu-concours des places à gagner (terminé) réservé aux abonnés à notre lettre