livres

Publié le jeudi, 1 mars 2018 à 09h23

Terres promises, nouveau roman de Milena Agus

Par Stefano Palombari

Terres promises - couverture

Chaque nouveau livre de Milena Agus est un petit événement. On ne sait jamais à quoi s’attendre même si on en savoure à l’avance la lecture. L‘écrivaine sarde nous a habitué à nous surprendre dans la continuité. Son style est reconnaissable dès les premières lignes. Ses protagonistes, notamment les héroïnes, ont quelque chose de singulier, d’unique, qui les rend particulièrement touchants.

Après la grand-mère de Mal de pierre, la comtesse de Ricotta, Gribouille de Sens Dessus dessous, voici Felicita, dont le nom est tout un programme. Ce sont des personnages qui vivent le quotidien avec enchantement. Un pays des merveilles peuplé d’ « Alices » aux parcours divers et variés. Le point de contact est la terre. Cette terre dure et magnifique de Sardaigne.

Felicita est une fille simple, sans être simplette. Elle est un peu enrobée, elle aime un garçon qui ne partage pas ses sentiments, elle élève un enfant toute seule, elle a des parents pauvres, plus un tas d’autres soucis… et elle est heureuse. Plus lourd est le fardeau, plus léger il apparaît sur les épaules des personnages de Milena Agus. La vie, avec son lot de problèmes, glisse sur Felicita. Elle démontre une imperméabilité à toute atteinte de la laideur et de la méchanceté. Felicita, vit sa vie avec une insouciance presque enfantine.

Terres promises est une saga familiale. Mais ne pensez surtout pas aux Buddenbrook, on est dans l’univers de Milena Agus. L’écrivaine sarde réussit à pondre une saga, étalée sur plusieurs générations, avec plein de rebondissements, de voyages, de départs et d’arrivées… en moins de 180 pages. Sa capacité de synthèse est époustouflante. Il est vrai qu’en Italie les Sardes sont connus pour être « di poche parole », laconiques.

Une saga sous forme de voyage où le point de départ et d’arrivée est toujours la Sardaigne, la « Martello tower », l’omphalos de Milena Agus. Un autre petit miracle de la littérature insulaire, qui se porte particulièrement bien. A lire de toute urgence et, pourquoi pas, si vous ne l’avez pas déjà fait, en commençant pas les romans précédents.

Interview de Milena Agus

Informations pratiques

Terres promises, de Milena Agus, Liana Levi,
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous