livres

Publié le lundi, 21 juin 2021 à 09h40

Le Domaine, roman de Federigo Tozzi

Par Stefano Palombari

Le Domaine - couverture

Federigo Tozzi est « l’écrivain » de Sienne. Son roman Il Podere, sans être le plus connu, est l’un des plus emblématiques. Les Siennois ont un rapport tout particulier avec ce texte. C’est une présence constante, quoique discrète, dans la vie de cette petite ville universitaire.

Cette petite perle de la littérature régionale italienne vient d’être publiée en français. Le mérite revient à la maison d’édition helvétique La Baconnière. Il Podere paraît donc en langue française sous le titre Le Domaine dans l’excellente traduction de Philippe Di Meo, qui signe également la postface.

Le podere au centre du roman de Tozzi est « La Casina », aux portes de la ville de Sienne, un domaine que le jeune et inexpérimenté Remigio hérite à la mort de son père Giacomo, personnage tyrannique, égoïste et lubrique. Père et fils s’étaient brouillés pour une ineptie et Giacomo n’a pas hésité à chasser son fils de la maison.

Son père agonisant, Remigio quitte le petit village où il s’était installé et son poste d’employé de la société de chemin de fer pour revenir au domaine. Le décès de Giacomo marque pour le jeune propriétaire le début d’une descente aux enfers peuplée de personnages sournois et malveillants. Remigio est un jeune ingénu plein de bonne volonté autant que de maladresse. La gestion du domaine s’apparente de plus en plus à un chemin de croix. Un parcours semé d’embûches dont l’épilogue n’est que le résultat logique d’une situation qui apparaît définitivement compromise.

Le roman, écrit dans les années 1910, au-delà des ses évidentes qualités littéraires, est un plongeon dans la vie et les mœurs de l’immédiat avant-guerre : Les rapports sociaux dans le monde agricole de l’époque entre notables et travailleurs agricoles, le rôle subordonné mais essentiel des femmes, les liens étroits entre la ville et son territoire. Les descriptions précises et détaillées des rues, ruelles, places et carrefours, permettent au lecteur avisé de situer géographiquement plusieurs épisodes du livre.

Le Domaine de Federigo Tozzi, auteur décédé prématurément en 1920 à 37 ans, de la grippe espagnole, est un roman très plaisant. Glissez-le dans votre valise, il sera le compagnon idéal de votre été, surtout si vous comptez faire un crochet par la ville du Palio.

Informations pratiques
  • Federigo Tozzi, Le Domaine, traduit de l'italien par Philippe Di Meo, La Baconnière, 20 €

Vous pouvez commander ce livre, en italien ou en français, sur le site de La LIbreria