livres

Publié le samedi, 17 février 2018 à 09h52

La Langue Géniale. 9 bonnes raisons d’aimer le grec

Par Stefano Palombari

La Langue Géniale - couverture

« Les nations sont nées des langues non les langues des nations », cette phrase emblématique, que l’on peut lire au tournant d’une page de ce livre surprenant, résume bien l’approche « singulière » au grec ancien de cette jeune enseignante et chercheuse en lettres classiques. Singulière, surprenante, par rapport à une pratique consolidée, qui malheureusement a pour effet d’ennuyer, dans le meilleur des cas, sinon carrément d’effrayer les lycéens qui s’approchent de cette langue dite « morte ».

Il faut remettre de la chair, du sang, ré-insuffler de la vie là où depuis la nuit des temps, on a imposé un apprentissage basé sur l’abstraction et le non sens. Andrea Marcolongo veut provoquer l’amour, la passion de cette belle langue qui, c’est vrai, n’est plus utilisée mais l’a été. Et elle l’a été au quotidien, comme n’importe quelle langue « vivante ».

Sauf si l’on est atteint de perversion nécrophile, la mort ne nous attire pas, notamment lorsqu’on est ado. Quoi de mieux, pour ré-animer une langue, que de s’occuper de ceux, bien vivants à l’époque, qui la parlaient ? Même s’il s’agit d’une langue muette, à l’instar de n’importe quelle langue qui n’est plus parlée. Car nous n’en connaissons pas le son, la mélodie. Nous ne pouvons que l’imaginer, la supposer…

Andrea Marcolongo nous incite donc à nous pencher justement sur ces particularités, sur les différences, sur ces écarts subtils et passionnants, autant d’obstacles pour les lecteurs d’aujourd’hui. En même temps, ce sont des pistes, comme une sorte de polar linguistique, pour mieux comprendre la population qui se servait de cette langue. Au fil des pages, l’auteur montre et démontre avec maestria que ces difficultés sont en réalité des atouts. Que dans la différence il y a le salut.

Le texte est une longue déclaration d’amour. Un amour universel qui ne s’adresse pas spécialement à ceux qui ont déjà eu des contacts avec cette langue, à ceux qui l’ont déjà fréquentée au temps du lycée et de l’université. C’est un livre œcuménique, qui s’adresse à tous.

De la langue on passe, comme il se doit, régulièrement à la civilisation grecque. Le livre d’Andrea Marcolongo se transforme par moments en une encyclopédie d’anecdotes croustillantes, de curiosités érudites, de découvertes savantes (le vin, les couleurs, Nostos, la poésie, les tabous…). Une fois tournée la dernière page de ce livre passionnant, une envie pressante se saisit du lecteur… une envie de plonger ou replonger (pour ceux qui s’y étaient déjà essayés) dans l’apprentissage de cette « langue géniale » qu’est le grec ancien.

Interview de Andrea Marcolongo

Informations pratiques

La Langue Géniale de Andrea Marcolongo, Le belles lettres, 16,90€
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous