divers

Publié le mercredi, 25 septembre 2019 à 09h44

Italie Sans Merci : Concours photo

Par Stefano Palombari

#italiesansmerci

A partir du 1er octobre 2019 Italie À Paris (@italieaparis) lance Italie Sans Merci (#italiesansmerci), un concours photo sur les « violences » faites à la langue et à la culture italiennes. Combien de fois suis-je tombé par hasard sur une affiche, une notice, une carte de restaurant qui ont provoqué en moi une série de sentiments contrastants ! A l’ère de la connexion perpétuelle, certaines horreurs orthographiques, syntactiques, grammaticales ou plus généralement culturelles n’ont plus de raison d’être, si non un certain manque de respect.

L’idée m’a été soufflée par l’ami et collègue Riccardo Borghesi, personne sensible aux impairs commis vis à vis de la langue et de la culture. Cela m’a rappelé un épisode enfui sous le poids de souvenirs plus récents. Un épisode qui remonte à l’époque où je vivais encore en Italie, à Sienne, auquel je n’avais pas donné alors la juste valeur. Un ami français était venu passer quelques jours chez moi et en se baladant dans la ville nous sommes passés devant la devanture d’une bijouterie : explosive bijoux (sic!). Il s’est arrêté net et, la mine outrée, m’a avoué toute son incompréhension « pourquoi écrire en français quand on ne le connaît pas !».

Depuis que je vis en France, je rencontre souvent, très souvent des exemples de massacre de ma langue maternelle : tratorria, adaggio, ghitarra, tartuffo, osso bucco, buffala, des expressions inutilisées en italien comme le « freno da motore » qu’affiche un panneau officiel situé sur l’autoroute qui mène au Mont Blanc. … mais aussi des détournements culturels plus insidieux comme des accords plutôt insolites entre ingrédients les « spaghetti flambés dans la meule de parmesan », ou la caponata « spécialité typique de la Toscane » d’après le critique gastronomique d’un hebdomadaire français ou encore comme la journaliste de renom affirmant dans son livre les origines chinoises de la pizza !

Mais il ne faut pas rester confiné au domaine gastronomique. L’art, la musique, la littérature ne sont pas à l’abri d’une bourde, d’une légèreté d’appréciation, d’une maladresse, d’une confusion, d’un oubli... Si pendant votre trajet pour aller au travail, ou bien au cours d’une promenade, vous tombez nez à nez avec un cas de torture de la langue ou de la culture italienne… ne parlez pas, photographiez ! Publiez ensuite sur Instagram, sur Facebook ou sur les deux, vos photos #italiesansmerci @italieaparis .

Le concours Italie Sans Merci se conclura le 31 décembre 2019. Les 5 photos qui obtiendront le plus d’appréciations de la part des internautes seront récompensées. Le gagnant recevra l’invitation pour un atelier de Cuisine italienne Paris, qui est associée à notre concours. Les autres recevront des invitations (cinéma, théâtre) , des DVD et des livres… A vos smartphones !

Informations pratiques
  • Photographiez les actes de torture vis à vis de la langue italienne et postez les photo sur Facebook et Instagram #italiesansmerci @italieaparis