livres

Publié le jeudi, 1 octobre 2020 à 09h28

Divine Italie, un « voyage en Italie » signé William Navarrete

Par Stefano Palombari

Divine Italie - couverture

Quand j’ai eu entre mes mains cet objet, je me suis vite rendu compte que c’était un ovni éditorial. Il ne s’agit pas d’un texte littéraire, ni d’un document, ni d’un guide… mais plutôt des trois à la fois. William Navarrete, écrivain cubain qui vit en France depuis longtemps, après un ouvrage sur sa patrie d’origine et un deuxième sur Nice, publiés chez le même éditeur, s’attaque à l’Italie, un pays où il se rend régulièrement et cela depuis longtemps.

En avançant dans la lecture, on se rend compte que l’auteur connaît bien son sujet. Gènes, Naples, l’Ombrie, la Sicile… au cours des voyages, il sillonne la péninsule de long en large et ne s'arrête pas que dans des lieux touristiques.

Lieux, personnages historiques, anecdotes… le lecteur n’a pas toujours besoin de connaître l’endroit pour en apprécier la description. La prose de l’auteur est plaisante. Les lieux et leurs découvertes se mélangent à des éléments plus personnels, sur la nourriture, le logement choisi et d’éventuelles mésaventures. Une version moderne des « voyages en Italie » d’autrefois.

Un genre d’exercice qui n'est pas sans danger. Parfois le texte s’approche un peu trop d’un guide touristique ce qui n’est pas un défaut en soi mais qui rend la lecture un peu « poussive » en l’absence de l’objet de la description devant les yeux.

On devine également que les différents lieux ont été visités lors de voyages parfois très espacés dans le temps. Naples par exemple, a beaucoup changé ces dernières années. La mise en garde de l’auteur sur la sécurité des voyageurs qui se promènent via Toledo (« l’un des espaces urbains le plus dangereux d’Europe ») n’ont plus lieu d’être. Les quartieri spagnoli sont devenus très prisés par le tourisme de masse et même le vieux restaurant populaire Nennella a succombé aux sirènes de la massification.

Informations pratiques

William Navarrete, Divine Italie, Magellan & Cie, 15 €
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous