livres

Publié le lundi, 9 novembre 2020 à 14h33

Des phalènes pour le commissaire Ricciardi, roman de Maurizio De Giovanni

Par Stefano Palombari

Des phalènes pour le commissaire Ricciardi - couverture

Dans cet épisode automnal, le commissaire Ricciardi est confronté à une sorte de « cold case ». Un meurtre perpétré au printemps qui a été, en apparence, résolu très rapidement grâce aux aveux du coupable. L’affaire était simple, presque banale. Romualdo di Roccaspina, un noble ruiné par son addiction au jeu, a tué dans un accès de colère l’usurier qui lui prêtait l’argent et qui avait décidé soudainement de fermer les robinets.

A quelques jours du procès, Bianca di Roccaspina, épouse malheureuse du prévenu, rend visite au commissaire Ricciardi pour lui faire part de sa certitude concernant l’innocence de son mari. La situation est délicate, l’affaire étant officiellement bouclée. Sur les notes mélancoliques d’une chansonnette populaire, le commissaire aux yeux bleus mène son enquête en toute discrétion, aidé comme à l’accoutumée par le fidèle et sanguin brigadier Maione.

Nous sommes toujours dans la Naples des années trente. Le Fascisme au pouvoir montre son vrai visage. Les bandes de chemises noires kidnappent et châtient tous ceux qui semblent s’écarter d’une ligne de conduite établie par le régime. Ils n’hésitent pas à s’en prendre même aux policiers et à Ricciardi en personne.

Avec Des phalènes pour le commissaire Ricciardi, Maurizio De Giovanni confirme sa maîtrise de l’outil littéraire. Il ne s’agit pas d’un simple polar. La reconstruction géographique et sociologique de la Naples de l’époque offre aux lecteurs une plongée rafraîchissante dans l’ambiance toute particulière de cette ville. Ceux qui ont eu la chance d’en sillonner les ruelles étroites retrouveront les mêmes sensations car Naples est une ville qui, nonobstant les transformations des dernières décennies, a su rester fidèle à elle-même.

Quelques mots sur la figure du commissaire Ricciardi, ce policier touchant dans son anonymat. Son caractère contraste avec l’exubérance des Napolitains. Justement, car il vient du Cilento, une région agricole, où règne le travail silencieux. Ricciardi, avec sa timidité, ses doutes, sa discrétion est aux antipodes de son binôme Maione. Sans parler de son affreux secret qui lui empêche cette normalité à laquelle il aspire.

Informations pratiques

Maurizio De Giovanni, Des phalènes pour le commissaire Ricciardi, Rivages 22 €
Vous pouvez commander ce livre en français ou en italien sur le site de La Libreria.