livres

Publié le dimanche, 22 mai 2022 à 10h29

Daniele Mencarelli, Nous voulons tous être sauvés. La folie à l’âge moderne

Par Stefano Palombari

Nous voulons tous être sauvés - couverture

Tout ce qui est raconté dans ce livre est vrai. Et d’ailleurs, l’auteur ne s’en cache pas. Son protagoniste s’appelle… Daniele Mencarelli. Il est « enfermé » pendant une semaine dans le service de psychiatrie d’un Hôpital de la région de Rome. Il est placé sous le régime HSC, Hospitalisation sans consentement. Ce récit poignant est rythmé par les sept jours que dure sa réclusion.

Avec un style sec, essentiel, très efficace le jeune Daniele nous raconte son quotidien à l’Hôpital. La description de ses camarades de mésaventure est particulièrement saisissante. Des victimes comme lui d’un système qui catalogue comme folie toute altérité de comportement. En réalité, les patients ne veulent qu’être sauvés. A leur manière, leur agissement est un cri d’alarme, un signal de détresse.

Le personnel, médical et paramédical, n’est pas adapté à la lourde et délicate tache de manier des âmes apeurées, brisées par la vie. Daniele passe de la déception à la rage. Les médecins ont entre leur main les espoirs, les peurs, les frustrations... de personnes qu’ils traitent comme de simples chiffres, en les confondant entre eux, en oubliant leurs noms, en roupillant carrément pendant la consultation.

Nous voulons tous être sauvés est un roman percutant, qui s’interroge, au croisement de deux parcours considérés déviants, sur le concept de normalité et de folie. Daniele Mencarelli signe un roman touchant sur la vie et ses fragilités. Une jeunesse, la sienne et celle de certains de ses camarades abîmée à jamais par l’indifférence et l’incompréhension.

Informations pratiques
  • Daniele Mencarelli, Nous voulons tous être sauvés, traduit de l'italien par Nathalie Bauer, Globe 21 €

Vous pouvez commander ce livre, en italien ou en français, sur le site de La LIbreria