livres

Publié le lundi, 1 février 2021 à 10h35

À l’Autre bout de la mer de Giulio Cavalli

Par Stefano Palombari

À l’Autre bout de la mer  - couverture

Derrière ce titre insipide se cache un roman complexe. En littérature, la traduction des titres suit souvent des parcours à la logique impénétrable. Traduco quia absurdum. À ne pas oublier que le dernier roman de l’immense John Steinbeck The Winter of our discontent (L’hiver de notre mécontentement), citation de Richard III de Shakespeare est devenu un banal Une Saison amère.

Bref, Carnaio (Charnier), tel est le titre bien plus percutant choisi par l’auteur, est une fable allégorique au style audacieux. Tout se passe à DF une petite ville sans histoire que l’on devine quelque part au bord de la mer dans le sud de l’Italie. Cette ville est frappée par un étrange phénomène : il pleut des cadavres. Tout d’abord quelques-uns, puis des vagues de dizaines de milliers de cadavres.

Des corps de gens « pas comme nous », de gens qui viennent d’ailleurs, des gens tous pareils. Quoi faire donc de ce fléau ? Le transformer en manne, pour rester dans la métaphore biblique. DF se métamorphose. Elle assume les traits d’une Suisse morbide, mortifère où au lieu de l’argent des autres pour citer Ziegler, on s’enrichit sur la mort des autres.

Carnaio est une fresque allégorique qui va au-delà de la réalité contingente, qui puise à l’essentiel, qui interroge sur notre résilience à la brutalité. Et l’auteur fait le pari d’une forme narrative non linéaire. Il manie avec dextérité le stream of consciousness. On assiste donc à la transformation de l’intérieur des différents protagonistes. La résilience, substantif à la mode en temps de pandémie, est le maître mot du roman. Comme toute œuvre dystopique, Carnaio est une mise en garde, un cri d’alarme, car lorsqu’on commence à s’habituer, l’inacceptable devient possible.

Informations pratiques

Giulio Cavalli, À l’Autre bout de la mer, traduction de Lise Caillat, Les Édition de l'Observatoire, 20 €

Vous pouvez commander ce livre, en italien ou en français, sur le site de La LIbreria