cinéma

Publié le samedi, 6 mars 2021 à 10h21

Sortie de deux films d’espionnage italiens dans la collection EuroSpy d’Artus Films

Par Valérie Mochi

Une scène du film Des fleurs pour un espion d'Umberto Lenzi

L’Euro Spy est une autre catégorie de films de série B, des films d’espionnage qui sont produits dans les années 60 suite à la vague de succès des James Bond et OSS117. Ce genre se développe en Italie, en Espagne, en Allemagne et même en France. Claude Chabrol, un des rares réalisateurs avec Godard qui ne méprise pas la série B, réalise plusieurs films Euro Spy avec sa série des Tigres et Marie Chantal contre le docteur Kha en 1965. Le titre reprend avec beaucoup d’ironie celui du premier des James Bond, James Bond 007 contre Dr No de 1962. Une ironie qui ne se limite pas qu’au titre, Chabrol reprend tous les ingrédients du film d’espionnage américain pour mieux les détourner. Et si les ingrédients varient de films en films, la recette est presque toujours la même : un héros, en général un acteur américain, entouré d’une bande de jolies filles, une intrigue simple, en général une quête, un méchant et sa bande, en général très méchant, quelques scènes d’action et de séduction et des pays exotiques pour faire voyager le spectateur.

C’est peut-être la raison du peu d’intérêt de la part des réalisateurs français pour la série B, trop intellectuels, ils ne supportent pas de mettre en veille leur capacité à analyser, à juger. Alors que pour apprécier le cinéma B il faut se laisser aller, sentir, se divertir sans réfléchir.

Avec Des fleurs pour un espion (Le spie amano i fiori) Umberto Lenzi réalisateur italien, qui signe ses films sous différents pseudos tels que Hank Milestone, Bob Collins, Humphrey Humbert et Harry Kirkpatrick, s’amuse en revanche et en fait profiter le spectateur. Réalisé en 1966, le film d’Umberto Lenzi, crédité ici Hubert Humphry, est la suite de Super 7 appelle le Sphinx (Superseven chiama Cairo) sorti un an auparavant. La même année il tournait Suspense au Caire pour 008 (A 008, operazione Sterminio), puis 1.000.000 de dollars pour 7 assassinats (Un milione di dollari per 7 assassini), 4 films d’espionnage en deux ans ! Lenzi est un réalisateur très prolifique qui s’est essayé à presque tous les genres du cinéma bis, péplum, drame historique, giallo érotique, western, policier, horreur avec leur cohorte de zombis et de cannibales affamés.

Roger Brown, acteur américain est le protagoniste de ces quatre films d’espionnage, le profil parfait du héros à la James Bond, visage carré, quelques cicatrices, sportif et séduisant, il est Martin Stevens, agent secret des Services Spéciaux britanniques, surnommé « Super 7 ».
Chargé de retrouver une puissante arme secrète volée, l’Electroscomètre, pouvant neutraliser tout courant électrique dans un large rayon, il doit en plus impérativement abattre les trois suspects détenteurs de sa formule. Son chef Harriman l'envoie vers un périple qui se déroule à Paris, Genève et Athènes. Lors de son voyage, il rencontre une photographe de presse, Geneviève (Emma Danieli), qui le seconde dans sa traque. Son seul indice est un message codé : "Les roses bleues sont arrivées ce matin"...

Opération Re Mida (Agente speciale L.K. (Operazione re Mida)) réalisé par Jesús Franco, (crédité comme Jess Franco) est plus proche du genre « Fumetti » que de l’Euro Spy. Humour, gags à gogo et décors pops, Lucky L’Intrépide (Ray Danton) dit avec sa bulle qui apparaît dans le cadre « Sono il Re dei Fumetti » (je suis le Roi des Bandes Dessinées). Il se promène incognito avec sa cape rouge dans un bal masqué, en imper chez les espions battant le pavé du Forum Romain, mais il est toujours reconnu et salué : « Ciao Lucky ».

Des gags qui commencent dès la première scène avec un tueur tuberculeux assassinant un homme dans sa chambre d’hôtel à Londres pour lui voler une valise pleine de dollars. Il y met aussitôt le feu. Ce sont de faux dollars, une société secrète, nommé L'Archange, demande alors à l'agent secret Lucky Mulligan de retrouver les responsables de l'apparition de faux dollars sur les marchés du monde entier. Il mènera l’enquête avec son collègue Michele et une jolie danseuse.

Une coproduction italo-espagnole, pour une film délirant tourné à Londres, Rome et en Albanie par un Jess Franco d’origine espagnole, Jesús Franco, qui lui aussi a travaillé sous différents pseudos Clifford Brown, Adolf M. Frank, J.P. Johnson, David Khune et Jess Frank… encore plus prolixe que Lenzi, il réussit par exemple en 1986 à tourner une quinzaine de films et sa filmographie officielle dépasse les 200 films!

A noter, les dvd Des fleurs pour un espion (Le spie amano i fiori) d’Umberto Lenzi et Opération Re Mida (Agente speciale L.K. (Operazione re Mida)) de Jess Franco sont accompagnés de suppléments, des présentations vidéo de l’expert de Christophe Bier acteur, auteur, chroniqueur (France Culture) et spécialiste du genre ainsi que des affiches, photos et bande annonce et 3 exemplaires de chaque sont à gagner !

Informations pratiques
  • Des fleurs pour un espion et Opération Re Mida disponibles en DVD chez Artus Films

Jeu-concours des places à gagner réservé aux abonnés à notre lettre
(pour participer au concours, cliquez sur ce lien et répondez aux trois questions)