cinéma

Publié le dimanche, 20 octobre 2019 à 10h29

Rétrospective Mauro Bolognini à la Cinémathèque française

Par Valérie Mochi

Quand la chair succombe de Mauro Bolognini

La Cinémathèque Française présente une rétrospective Mauro Bolognini du 31 octobre au 25 novembre 2019 avec presque 40 de ses films. A redécouvrir à la Cinémathèque avec tarif préférentiel pour nos internautes. Le code pour bénéficier du tarif préférentiel est le suivant : MBItalieParis (4€ au lieu de 7€ la place sur la billetterie en ligne)

D’autre évènements sont associés à la rétrospective, dont une avant première du film La Corruption en collaboration avec l’Institut Culturel Italien le lundi 28 Octobre. La projection à l’Institut sera précédée d'une rencontre en présence de Jacques Perrin, principal acteur du film et de Roberto Cadonici, président du Centro Culturale Mauro Bolognini, et de Lorenzo Codelli, historien du cinéma, animée par le critique Jean A. Gili.

Le 31 Octobre, retour à la Cinémathèque avec la soirée d’Ouverture de la rétrospective en présence de Claudia Cardinale et la projection du film Le Mauvais Chemin de 1960 où elle a pour partenaires Jean-Paul Belmondo et Pietro Germi. Claudia Cardinale a tourné 4 films avec Bolognini dont le célèbre Le Bel Antonio, Liberté mon amour et Quand la chair succombe projeté le 14 Novembre, et choisi par Jean A. Gili suite à sa conférence « Mauro Bolognini, au-delà du style ».

Mauro Bolognini a commencé sa carrière en tant qu’assistant réalisateur de Luigi Zampa, et des français Yves Allégret et Jean Delannoy. Tout au long de son parcours, nombreuses sont les coproductions avec la France, il tourne avec les plus grands acteurs du cinéma italien et français.

Son premier film en tant que réalisateur date de 1953 Une Fille Formidable, on y découvre Sofia Loren en danseuse rousse très sexy et Alberto Sordi en lui-même. Une comédie colorée et musicale, puis il passe au noir et blanc, mais ce sont encore des comédies jusqu’au moment où, cinq ans plus tard, Pier Paolo Pasolini participe à l’écriture du scénario de Marisa la Coquette en 1957. S’ensuivra une collaboration, 5 films, dont l’adaptation de son propre roman « I ragazzi » qui deviendra Les Garçons avec Laurent Terzieff et Jean Claude Brialy. Pasoloni sera scénariste pour Les jeunes maris, le célèbre Le Bel Antonio avec Claudia Cardinale, Marcello Mastroianni et Pierre Brasseur d’après Brancati, et Ça s'est passé à Rome d’après Moravia.

Par la suite, Bolognini reviendra à la couleur et adaptera quantité d’auteurs, italiens, étrangers, contemporains, historiques (Moravia, Svevo, Pratolini, Gautier, Dumas… ). Un éclectisme qui le fera passer par différents genre cinématographique (du drame social à la reconstitution historique en passant par les histoires vraies et les comédies) mais toujours avec des castings d’exception. Grand directeur d’acteurs, il tourne avec Ottavia Piccolo, Massimo Ranieri, Tina Aumont, Catherine Deneuve, Giancarlo Giannini, Fernando Rey, Lucia Bosè, Françoise Fabian, Dominique Sanda, Anthony Quinn, Max Von Sydow, Laura Antonelli, Isabelle Huppert, Liv Ullmann, Julian Sands, Joanna Pacula, Tcheky Karyo…

Des choix d’acteurs et d’auteurs tellement différents que le style de Bolognini pourrait sembler disparate mais grâce à une équipe de maestro fidèles, le chef opérateur Ennio Guarnieri, le décorateur Piero Tosi et le compositeur Ennio Morricone, le style de Bolognini reste unique. S’il est très attentif à la lumières, aux costumes et aux décors, il entoure ses personnages aux parcours souvent dramatiques de la même mélancolie et la même compassion dans tous ses films et c’est ce qui nous le rend plus proche et toujours actuel.

« À travers la forme, c’est la vie de l’époque que je recherche. C’est vrai que je soigne beaucoup les atmosphères, les milieux, les costumes. Mais je me sers de l’atmosphère pour décrire la psychologie des personnages. Je ne suis jamais très conscient de faire des "reconstitutions historiques". Peut-être me viennent-elles naturellement parce que j’ai fait des études d’architecture. Mon idéal serait de faire des films muets, parce que j’aime l’image bien plus que les dialogues. » Mauro Bolognini

Informations pratiques
  • La Cinémathèque française
  • 51 Rue de Bercy - 75012 Paris
  • Du 31 octobre au 25 novembre 2019. Le code pour bénéficier du tarif préférentiel est le suivant : MBItalieParis (4€ au lieu de 7€ la place sur la billetterie en ligne). Offre valable, uniquement sur la billetterie en ligne