cinéma

Publié le dimanche, 24 décembre 2023 à 10h48

Primadonna, film de Marta Savina. La contagion du courage

Par Stefano Palombari

Claudia Gusmano est Lia dans Primadonna de Marta Savina

Primadonna est un film important pour la mémoire collective. C’est le témoignage d’un acte de courage fondateur. La souche d’une émancipation. Tout ça n’est pas si vieux. Il y a un peu plus d’une cinquantaine d’années dans le sud de l’Italie et notamment en Sicile le passage à l’âge adulte se faisait encore dans la douleur. La femme mariée était avant tout une femme violée. Les mariages n’étaient pas que des événements festifs. Pour les femmes c'était souvent des moments de souffrance et d’humiliation.

L’histoire de Lia, est liée à la pratique ancestrale de la « fuitina ». La fille convoitée était enlevée par son prétendant et puis violée. Le mariage réparateur arrangeait les choses du point de vue de la « morale officielle », qui souvent coïncidait avec la morale religieuse. Nous sommes dans les années 1960. La jeune Lia, épaulée par ses parents, a eu le courage pour la première fois dans l’histoire de la région de se rebeller à cette tradition barbare. Elle a porté plainte contre son violeur et l’a fait condamner.

Le film est inspiré d’une histoire vraie. En 1965, Franca Viola une jeune fille de 17 ans a été kidnappée et violée par son ex petit ami. Mais elle ne s’est pas tue. Elle n’a pas accepté cette violence. Bouleversant les traditions patriarcales séculaires, elle a osé aller à la police et porter plainte. Elle a gagné le procès. Le violeur et ses complices ont été condamnés. C’est son courage qui a inspiré le législateur à intervenir quelques années plus tard, pour protéger les femmes victimes de cette violence ancestrale.

« Il y avait aussi le désir de raconter une Sicile archaïque, liée aux traditions, que j'ai vécues de près grâce à ma famille paternelle, et qui soit loin des clichés du genre, en essayant de raconter les personnages à travers un territoire sauvage et imperméable comme celui des monts Nebrodi, où les villages gardent encore une saveur intemporelle. » Marta Savina

Au-delà de l’importance du message, il s’agit d’un très beau film. La réalisation, la narration, qui aurait pu facilement tomber dans le mélodrame ou dans le film purement didactique, la photographie, les acteurs… tout est très convaincant. En particulier, Claudia Gusmano, la jeune actrice qui interprète Lia est d’une justesse bouleversante. C’est un film que nous soutenons fortement !!

Informations pratiques
  • Au cinéma dès le 17 janvier 2024

Jeu-concours des places à gagner (terminé) réservé aux abonnés à notre lettre