livres

Publié le vendredi, 27 octobre 2017 à 15h26

Mort à Florence, roman de Marco Vichi

Par Deborah D'Aietti

Mort à Florence - couverture

Est publié en France le troisième roman du commissaire Bordelli, personnage emblématique de l’univers de l’auteur florentin Marco Vichi. Mort à Florence, qui a valu à son auteur en 2009 le Prix Scerbanenco destiné aux romans policiers, révèle bien plus qu’une enquête policière : certes, l’intrigue se forme autour de la disparition du jeune Giacomo Pellissari, donnant du fil à retordre au commissaire Bordelli mais bientôt l’enquête est bousculée par les inondations de Florence du 4 novembre 1966. La ville est transformée par les débordements de l’Arno et les habitants s’activent pour remettre de l’ordre dans ce paysage apocalyptique.

Pour évoquer cet épisode marquant de Florence au XXème siècle, l’auteur a effectué un profond travail de recherches, qu’il a enrichi par ses souvenirs d’enfance. L’inondation de Florence est un tournant, aussi bien dans le roman que dans l’histoire de la ville, où l’aspect documentaire se font parfaitement dans l’intrigue.

Au fil des pages, résonne aussi la bande son des années 60 : Che Colpa abbiamo noi de Mogol, 24 000 baci d’Adriano Celentano… sont autant de clins d’œil que d’éléments charnières à l’histoire, lui apportant relief et émotion.

C’est dans cet environnement particulier que le commissaire Bordelli encadre l’enquête sur la disparition du petit Giacomo. Entouré de proches hauts en couleur comme l’ancien voleur Ennio Botta, le cuisinier Toto, ou l’ex-prostituée Rosa, le commissaire est un personnage complexe, à la fois bon-vivant et amoureux comme sombre et bien décidé à découvrir la vérité par tous les moyens, légaux ou non.

A travers son roman, Marco Vichi rend compte d’une fine analyse psychologique où le roman policier est surtout un roman de l’humain. Ainsi, le commissaire Bordelli est encore hanté par ses souvenirs de guerre ; sa révolte et sa fougue lui permettent d’avancer pas à pas sur les traces du coupable.

Retrouvez l’intégralité de notre entretien avec Marco Vichi.

Informations pratiques

Mort à Florence de Marco Vichi, Philippe Rey, 21 €
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous