art et artisanat

Publié le jeudi, 27 décembre 2018 à 10h47

Meris Angioletti participe à l'exposition La Vérité n’est pas la Vérité

Par Stefano Palombari

Meris Angioletti - Otto Zoo

A partir du 17 janvier 2019, la Maison d’Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne présente une exposition collective autour de l'imagerie associée aux sorcières, pour évoquer des questionnements liés à des enjeux écologiques, économiques et de liberté de parole.

Intitulée La Vérité n’est pas la Vérité, curetée par Caroline Cournède, elle réunit des dessins, photographies, installations et vidéos des artistes français et étrangers Meris Angioletti (Italie), Nina Canell (Suède), Ilanit Illouz (France), Jonathan Martin (France), Marijke De Roover (Belgique) et Gaia Vincensini (Suisse).

La phrase de Rudy Giuliani en soutien à Donald Trump « La vérité n’est pas la vérité » évoque d’autres sombres époques où la vérité, elle non plus, n’était pas la vérité. Lorsqu’il s’agissait d’éradiquer les sorciers - mais plus particulièrement les sorcières - des femmes qui dérangeaient et qui faisaient toujours dans les procès en sorcellerie l’objet de plaidoiries à charge.

Les sorcières n’ont été rien d’autre que cela : des femmes qui dérangeaient et dérogeaient à un certain ordre social. Exutoire à certaines situations de tensions sociales, il fallait trouver un bouc émissaire et la femme libre car célibataire, veuve, homosexuelle, connaissant empiriquement les plantes et la nature, était une victime toute désignée.

À la croisée de l’histoire des arts, des sciences humaines et des croyances ésotériques, le travail de Meris Angioletti interroge les mécanismes du langage, de la perception, de la mémoire et de la psyché.

« Meris Angioletti ancre ses recherches tant dans l’histoire des arts (des premières abstractions de la fin du XIXe siècle aux formes du “cinéma élargi” des années 1970) que dans les sciences cognitives, la psychologie ou les croyances ésotériques. Empreinte d’une méthode analytique, sa pratique mêle références iconographiques, textuelles et écriture personnelle. Ses œuvres interrogent les mécanismes de la perception, de la mémoire et de la psyché. » Marianne Lanavère

Informations pratiques
  • Maison d’Art Bernard Anthonioz
  • 16, rue Charles VII - 94130 Nogent-sur-Marne. Tél. : 01 48 71 90 07 / contact@maba.fnagp.fr
  • Du 17 janvier 2019 au 20 avril 2019