cinéma

Publié le jeudi, 10 octobre 2019 à 09h38

Martin Eden, un film de Pietro Marcello

Par Valérie Mochi

Luca Marinelli et Denise Sardisco dans une scène de Martin Eden

Avec son film Martin Eden, Pietro Marcello réalise une libre adaptation du célèbre roman de Jack London qu’il transpose à Naples. Martin Eden est un jeune homme pauvre, marin depuis l’âge de 11 ans, il mène une vie de voyageur sans attache et sans argent. Jusqu’au moment où il rencontre Elena, une jeune fille de bonne famille. Conscient de leur différence, il décide de refaire son éducation par amour. Il veut se hisser à son niveau : « Je veux parler comme vous, manger comme vous, penser comme vous ».
Elena lui suggère des lectures. Il en fait sa passion. C’est décidé, il deviendra écrivain et, à force d’efforts, de renoncements et d’humiliations, il est finalement publié.

Martin Eden est interprété par Luca Marinelli. Un acteur puissant, un mélange de force et de douceur, il porte le film sur ses épaules. Il a d’ailleurs obtenu la Coupe Volpi - Prix d’interprétation masculine à Venise pour son jeu à l’image de son personnage qui évolue tout au long du film, sobre au début, puis excessif, presque emphatique à la fin.

Pietro Marcello, le réalisateur, vient du cinéma documentaire et lui aussi porte avec force ce film ambitieux. Il réussit fait un cinéma différent, un cinéma d’expérimentation, il utilise des images d’archives de différentes époques et de différents genres (du super 8 amateur aux archives historiques des grands moments de l’histoire) pour ponctuer le parcours et les souvenirs de Martin Eden. Les costumes, les chansons et les décors comme les images d’archives peuvent paraître anachroniques mais cet apparent chaos n’est que le reflet du personnage de Martin Eden, un homme assoiffé de poésie. En film en recherche formelle et narrative.

« Martin Eden raconte notre histoire, celle de ceux qui ne se sont pas formés dans la famille ou à l’école, mais à travers la culture rencontrée en chemin. C’est le roman de l’autodidacte, de celui qui croit en la culture comme instrument d’émancipation et qui est resté en partie déçu. Un livre d’une grande pertinence politique, qui révèle la capacité de Jack London à percevoir les nuances ternes de l’avenir, les perversions et les tourments du XXe siècle. Nous avons imaginé que notre Martin traverserait le vingtième siècle, une transposition onirique du vingtième siècle, dépourvue de coordonnées temporelles, ne se situant plus dans la Californie du roman mais dans un Naples qui pourrait être n’importe quelle ville portuaire (pas seulement) d’Italie ». Pietro Marcello et Maurizio Braucci

Martin Eden, un film de Pietro Marcello, avec Luca Marinelli, Jessica Cressy, Denise Sardisco, Carmen Pommell, Carlo Cecchi.

Informations pratiques

Sortie nationale le 16 octobre 2019

Jeu-concours des places à gagner (terminé) réservé aux abonnés à notre lettre