livres

Publié le lundi, 27 août 2018 à 09h46

Magnifica, roman de Maria Rosaria Valentini

Par Deborah D'Aietti

Magnifica - couverture

Magnifica est le premier roman traduit en français de Maria Rosaria Valentini, écrivain et poète spécialiste de la littérature et de la civilisation allemandes.

Riche d’une écriture poétique, Magnifica est une épopée féminine, mêlant trois générations de femmes : Eufrasia, la mère, Ada Maria, sa fille, puis Magnifica, qui donne son nom au roman.

Années 50, dans un petit village des Abruzzes. Ada Maria est l’enfant d’un couple sans amour. Lorsque sa mère Eufrasia, meurt brutalement, Ada Maria s’occupe pleinement de son petit frère Pietrino, alors que Teresina, la maitresse de son père, réussit peu à peu à trouver une place au sein de la famille. Puis surgit l’amour, au fond des bois : Ada Maria y découvre un soldat allemand, qui s’était reclus ici depuis la fin de la guerre. Cette rencontre va bouleverser la vie d’Ada Maria qui donnera naissance à Magnifica, dont la beauté, l’intelligence et la volonté rythmeront son parcours de vie.

On retrouve dans l’écriture de Maria Rosaria Valentini une esthétique ciselée, caractérisée par le souci du détail et contrastant avec le rang modeste de ses personnages. Cette esthétique se révèle particulièrement dans les paysages de la campagne des Abruzzes.
Elle se caractérise par une ode à la nature, devenant alors un personnage central du roman. La nature évolue au fil des saisons, qui rythment elles-mêmes les deuils et les naissances.

Présent tout au long de l’intrigue dans le cabanon d’Aniceto le père d’Ada Maria, le papillon est le symbole de ce roman. Il témoigne à la fois de la beauté et du caractère éphémère de la vie et insuffle des idées de liberté et d’espoir.
Cette nature est également inspirante ; elle complète les traits de certains des personnages : « Si elle avait été une plante, Ada Maria aurait voulu être un bouleau (…) elle aimait s’imaginer fine et élancée, pouvant percer le ciel. Elle aimait l’idée de rester droite, inflexible. »

Enfin, Magnifica a pour dessein de révéler les différents aspects de la maternité et du lien familial : la maternité sensible et fragile d’Eufrasia ; le lien très fort qui unit Ada Maria à son petit frère, la bienveillance de Teresina pour des enfants qui ne sont pas les siens et enfin l’adoration d’Ada Maria pour Magnifica.

Magnifica est un objet littéraire où les genres du roman et de la poésie se mélangent pour donner naissance à un texte synesthésique plein de couleurs, de reliefs et d’émotions : un livre plein de grâce qui nous rappelle à quel point le lien maternel est unique.

Informations pratiques

Magnifica, de Maria Rosaria Valentini, Editions Denoël, traduction de Lise Caillat, 21€
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous