théâtre

Publié le samedi, 13 juin 2020 à 10h07

Il Canto della caduta - Marta Cuscunà au Théâtre de la Ville

Par Stefano Palombari

Marta Cuscunà

Le théâtre de la Ville rend visible en vidéo Le Canto della caduta, jusqu'au 30 juille 2020. Ce spectacle est librement inspiré du mythe de fanes, d’apres les sources de Kläre French-Wieser, Carol Gilligan, Ulrike Kindle, Giuliana Musso, Heinrich Von Kleist et Christa Wolf.

Déjà invitée aux éditions 2015 et 2016 de Chantiers d’Europe, Marta Cuscunà, metteuse en scène et marionnettiste italienne, devait présenter la pièce Il canto della caduta lors de cette édition 2020. Elle livre ici un message sur le contexte particulier que nous traversons et sur sa relation avec le Théâtre de la Ville

Connaissez-vous les Ladins ? Ce petit peuple à la langue rhéto-romane se niche dans le nord-est de l’Italie, au cœur des Dolomites, où il préserve une surprenante légende, datant de l’âge néolithique. Elle relate la fin tragique de l’âge d’or, quand un roi étranger et belliqueux s’invite dans la société matrilinéaire et égalitaire de Fanes, où l’on vivait en symbiose avec la nature.

La jeune metteuse en scène italienne Marta Cuscunà s’en inspire pour un spectacle ingénieux et unique. En haut : un chœur de corbeaux géants qu’elle manipule à vue. En bas : les enfants, seuls survivants du massacre. Terrorisés, ils se déguisent en souris, en attendant le retour de la paix. Cuscunà réussit une fusion intrigante entre voix, corps, masques et images, sous le regard d’oiseaux métalliques qui bougent et parlent tels des dieux.

Informations pratiques

Visible sur le site du Théâtre de la Ville jusqu'au 30 juillet 2020, en cliquant ici