cinéma

Publié le samedi, 2 février 2019 à 10h42

Euforia film de Valeria Golino avec Riccardo Scamarcio et Valerio Mastandrea

Par Marco Lotti

Euforia - affiche

Le 20 février 2019 sortira au cinéma, Euforia, le dernier film de Valeria Golino. L’histoire de deux frères, ou plutôt une « histoire d’amour de deux frères » comme le définit Riccardo Scamarcio dans l'interview vidéo que nous allons publier prochainement. Deux frères que tout oppose mais qui s’aiment profondément. Attention avant-première le 11 février 2019 à 19h30 au MK2 Odéon (Côté Saint Germain), en présence de Valeria Golino.

Un film délicat qui s'attaque aux rapports profonds mais conflictuels qui naissent et se développent au sein d'une famille. Entre rire et larmes - préparez vos mouchoirs ! - le film de Valeria Golino est un vrai moment de catharsis. Riccardo Scamarcio et Valerio Mastandrea sont parfaits dans leur rôle respectif. Deux immenses acteurs .

Mais pourquoi ce titre ? « L’Euphorie est cette sensation belle et dangereuse qui surprend les plongeurs en grande profondeur : une sensation de bonheur, de liberté totale. C’est là que la décision de remonter doit être immédiate, avant qu’il ne soit trop tard, avant d’être perdu à jamais. »

« Matteo et Ettore sont deux hommes qui, d’une certaine façon, ont décidé de se perdre. Matteo regarde le monde du haut de son duplex, c’est un narcissique qui cultive la distraction et le fait avec l’argent, la drogue, le sexe, la réussite, le culte du physique. Ettore, lui, cache ses échecs, son insatisfaction, son manque de courage derrière un masque de désillusion et de sarcasme.

Leurs certitudes réciproques vacillent quand Matteo découvre que son frère est malade et qu’il décide de lui cacher la vérité. De son côté, Ettore choisit de se laisser aller, de se laisser guider, de croire son frère et son hybris qui le pousse à penser qu’il peut tout contrôler, tout gagner. En m’inspirant de faits réels arrivés à des personnes qui me sont chères, j’ai abordé cette histoire, avec les scénaristes Francesca Marciano et Valia Santella et avec la collaboration de Walter Siti, comme un objet fragile et précieux pour tenter, avec les protagonistes, de croquer notre contemporanéité.

Lire la critique de Valérie Mochi sur le film Euforia.

Informations pratiques

Jeu-concours des places à gagner (terminé) réservé aux abonnés à notre lettre