livres

Publié le mercredi, 4 avril 2018 à 09h22

Claudio Magris, le roman et l’obsession de la guerre

Par Marco Lotti

Claudio Magris

L'Institut culturel italien reçoit vendredi 13 avril 2018 à 19h, un monument de la littérature italienne : Claudio Magris. Cette rencontre est organisée dans le cadre du festival littéraire Italissimo 2018. Écrivain, historien et essayiste italien, ses ouvrages ont renouvelé l’histoire culturelle européenne. Chacun de ses livres interroge les dilemmes, les inquiétudes, les vertiges d’un passé dont nous sommes les héritiers directs. Hors des sentiers battus, il nous incite à parcourir les chemins de l’utopie et du désenchantement, à aller de l’un à l’autre.

Héritier de la tradition culturelle de la Mitteleuropa qu’il a contribué à définir, Claudio Magris est l’une des voix intellectuelles les plus vibrantes de ce siècle. L'Institut culturel italien a le plaisir de l’accueillir à l’occasion de la parution chez Gallimard de la traduction de son dernier roman, Classé sans suite (Non luogo a procedere).

Dans ce roman violent, tendre et passionné, Claudio Magris se confronte à l'obsession de la guerre, quels que soient l'époque et le pays, une guerre universelle, indissociable de la vie même, rouge de sang, noire comme les cales des navires négriers, sombre comme la mer qui engloutit les trésors et les destins, grise comme la fumée des corps brûlés dans le four crématoire nazi de la Rizerie de San Sabba à Trieste, blanche comme la chaux qui recouvre le sépulcre et les noms des bourreaux.

Classé sans suite est l'histoire d'un grotesque Musée de la Guerre pour l'avènement de la Paix, de ses salles et de ses armes dont chacune est une archive de passions et de délires ; c'est l'histoire de l'homme qui sacrifie sa vie à son projet maniaque, puis se rachète enfin dans la recherche acharnée d'une atroce vérité cachée ; c'est l'histoire d'une femme, Luisa, héritière de l'exil juif, de l'esclavage des Noirs et des vicissitudes d'une foule d'autres personnages en des temps et dans des pays les plus divers. A travers les éclats d'une narration totale, à la fois précise et visionnaire, Claudio Magris explore l'enfer impitoyable de nos fautes et raconte une épopée implacable traversée par les tragédies et les silences de l'amour et de l'horreur.

Informations pratiques
  • Institut culturel italien
  • 50, rue de Varenne - 75007 Paris
  • 13 avril 2018 à 19h