cinéma

Publié le mercredi, 26 octobre 2022 à 09h50

Ariaferma de Leonardo Di Costanzo avec Toni Servillo et Silvio Orlando

Par Stefano Palombari

Toni Servillo et Silvio Orlando dans une scène du film Ariaferma

A partir du 16 novembre 2022 vous pourrez voir au cinéma Ariaferma, le dernier long-métrage de Leonardo Di Costanzo. Une petite merveille de poésie cinématographique avec Toni Servillo et Silvio Orlando. Jeu-concours des invitations à gagner (voir ci-dessous).

Accrochée aux montagnes sardes, une prison vétuste est en cours de démantèlement quand le transfert de douze détenus est soudainement suspendu pour des questions administratives. Gargiulo, le surveillant le plus expérimenté, est alors chargé de faire fonctionner la prison quelques jours encore, en équipe réduite. Lagioia, qui finit de purger une longue peine, entrevoit lui la possibilité de faire entendre les revendications des quelques détenus en sursis... Peu à peu, dans un temps suspendu, prisonniers et officiers inventent une fragile communauté.

Un titre ne pouvait pas être si bien choisi. On ne peut que saluer le choix du distributeur Survivance de garder le titre italien. Ariaferma est une sensation qui saisit le spectateur dès les premières images du film. L’air est à l’arrêt comme tous les personnages. Nous sommes dans une prison. Elle aussi à l’arrêt, car elle doit être évacuée. Mais pour douze prisonniers il y a un sursis dans l’exécution du transfert. Leur prison de destination n’est pas prête à les accueillir.

Tout est suspendu, sine die. L’annonce officielle du départ des derniers prisonniers s’apparente à un Godot, ou une arlésienne, qui transforme à petits pas la prison et ses hiérarchies. Ariaferma est un magnifique huit-clos, sombre et angoissant. Un duo, Toni Servillo et Silvio Orlando, absolument magistral porte le film du début à la fin. Sans fausse note. Mais la noirceur s’estompe dans les dernières scènes. L’air et la lumière commencent à filtrer.

Informations pratiques
  • A cinéma à partir du 16 novembre 2022

Jeu-concours des places à gagner (terminé) réservé aux abonnés à notre lettre