art et artisanat

Publié le vendredi, 9 août 2019 à 08h00

Un air d’Italie, L’Opéra de Paris de Louis XIV à la Révolution à l'Opéra National - Palais Garnier

Par Ilaria Venneri

Un air d’Italie

Organisée par la Bibliothèque nationale de France et l’Opéra national de Paris, cette exposition s’inscrit dans le cadre du 350e anniversaire de l’Opéra de Paris et retrace l’histoire, souvent tumultueuse, de la première scène lyrique française dans ses rapports avec la culture italienne.

Né à Florence vers 1600, l’opéra de cour se diffuse dans les autres villes de la péninsule, avant de gagner la France, grâce à la politique culturelle de la reine Marie de Médicis, puis de celle du cardinal Mazarin, qui s’emploient durant la première moitié du siècle à faire la promotion du spectacle italien.

En 1669, après plusieurs années d’expérimentations, l’opéra français voit enfin le jour, lorsque Louis XIV fonde le premier théâtre d’opéra, destiné non plus à une élite courtisane, mais à un public payant son droit d’entrée. Il accorde un « privilège d’opéra » à un entrepreneur de spectacles qui doit dès lors former une troupe et louer une salle.

Conçu « à l’imitation des Italiens », l’Opéra de Paris a pour mission de promouvoir des « représentations en musique et en vers français ». Jusqu’à la Révolution, il ne cesse d’exercer sa mission dans une tension permanente entre référence à un modèle transalpin et affirmation d’une ambition nationale.

L’exposition fait revivre ces années flamboyantes de l’Opéra, où se croisent les figures de Louis XIV, Lully, Campra, Rameau, Gluck et Salieri, pendant que Paris s’affirme comme l’une des capitales musicales de l’Europe.

Informations pratiques
  • Opéra National - Palais Garnier
  • 8 rue Scribe 75009 Paris
  • Jusqu'au 1 septembre 2019