musique classique

Publié le dimanche, 5 mai 2019 à 13h27

Stabat Mater de Rossini avec Sonya Yoncheva

Par Karima Romdane

Stabat Mater de Rossini- couverture

Quelques-unes des plus belles voix de la scène internationale sont réunies mardi 28 mai pour interpréter une œuvre inclassable, le Stabat Mater de Rossini. Un sentiment de liberté anime en effet l’ouvrage, qui nous semble aujourd’hui bien peu liturgique.

« N’essaie jamais de composer autre chose que des opéras bouffes. Tout autre tentative en vue de réussir dans un autre style serait contraire à ta nature. » Le jeune Rossini, alors âgé de trente ans, est de passage à Vienne et il refuse de suivre les conseils de son illustre aîné, Ludwig van Beethoven. Le Stabat Mater fait intervenir quatre solistes, un chœur de voix mixtes de première force. Sur le plan instrumental, Rossini emploie toutes les ressources de l’écriture lyrique avec une précision et une science des effets extraordinaires. Le compositeur italien réussit le prodige de tisser un lien entre les Stabat Mater du classicisme et les grandes partitions du romantisme finissant.

Entre deux représentations de Tosca à l’Opéra de Paris, la soprano Sonya Yoncheva a accepté de rejoindre ce quatuor de solistes exceptionnel, elle qui fit ses premiers pas à l’opéra avec L’inganno felice, un autre chef-d’œuvre de Rossini.

Avec : Sonya Yoncheva (soprano), Chiara Amarù (mezzo-soprano), Celso Albelo (ténor), Roberto Tagliavini(basse), l'Orchestre de chambre de Paris, Choeur de Radio France – direction Martina Batič et Domingo Hindoyan (direction).

Coproduction Philharmonie de Paris / Orchestre de chambre de Paris / Les Grandes Voix. Concert diffusé le 31 mai 2019 à 20h sur France Musique

Informations pratiques
  • Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie de Paris
  • 221 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris (M°Porte de Pantin)
  • Tarifs : 10-20-35-55-70-80 €, pour réserver en ligne
  • Mardi 28 mai 2019 à 20h30