cinéma

Publié le lundi, 1 octobre 2018 à 09h14

Silvio et les autres (Loro), le nouveau film de Paolo Sorrentino

Par Valentina Pasquali

silvio et les autres - foto scena

Finalement, le nouveau film de Paolo Sorrentino est arrivé. À l'origine en deux parties, en France on peut voir la version internationale de 2h30.
En parlant de sa dernière réalisation, l'auteur dit: "Le film est un récit fictionnel en costume d'époque, qui raconte des événements vraisemblables ou inventés, entre 2006 et 2010.

À partir d'un mosaïque de personnages, 'Silvio et les autres' cherche à esquisser, à travers des regards ou des intuitions, un moment historique définitivement révolu qui, dans une vision très synthétique des choses, pourrait être qualifié d'amoral et de décadent, mais est aussi d'extraordinairement vital.

'Silvio et les autres' veut également raconter quelques italiens, nouveaux et antiques à la fois. Des âmes d'un purgatoire imaginaire et moderne qui décident, sur la base de motivations hétérogènes comme l'ambition, l'admiration, l’intérêt, le profit personnel, de se mettre à tourner autour d'une sorte de paradis en chair et en os: un homme appelé Silvio Berlusconi.

Ces Italiens, à mes yeux, sont porteurs d'une contradiction: ils sont prévisibles mais insondables. Une contradiction qui est un mystère qui est le nôtre et que le film essaie d'aborder, sans porter de jugements. En étant simplement animé d'une volonté de comprendre, en adoptant un ton qui aujourd'hui, est considéré à juste titre comme révolutionnaire. Le ton de la tendresse.

Mais ici apparaît un autre Italien. Silvio Berlusconi. Tel que je l'imaginais. Le récit d'un homme, avant tout, et juste accessoirement, du politique. ...

Mais naturellement, Silvio Berlusconi est beaucoup d'autres choses. Ce n'est pas facile d'en faire une synthèse. C'est pourquoi je dois demander de l'aide à quelqu'un de beaucoup plus doué que moi: Hemingway. Dans 'Le Soleil se lève aussi', Hemingway écrit: 'Personne ne vit pas pleinement sa vie, à l'exception des toréadors'. Voilà, en une paraphrase, l'image la plus parlante qu'on peut avoir de Silvio Berlusconi : un toréador".

Informations pratiques
  • Sortie nationale 31 octobre