cinéma

Publié le lundi, 4 juin 2018 à 15h31

Sicilian Ghost Story, un film de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza

Par Valentina Pasquali

sicilian ghost - foto di scena

Dans un village sicilien aux confins d’une forêt, Giuseppe, 13 ans, disparaît. Luna, une camarade de classe, refuse la disparition du garçon dont elle est amoureuse et tente de rompre la loi du silence. Pour le retrouver, au risque de sa propre vie, elle tente de rejoindre le monde obscur où son ami est emprisonné et auquel le lac offre une mystérieuse voie d’accès. "Sicilian Ghost Story" revisite le mythe de Roméo et Juliette dans le monde impitoyable de la mafia.

Le film est inspiré d’un fait réel. Le 23 novembre 1993, Giuseppe Di Matteo, fils du mafieux repenti Santino Di Matteo, est enlevé par des hommes habillés en policiers dans le manège équestre qu’il fréquente. Ils le convainquent de monter dans une voiture avec eux, en lui disant qu’ils l’emmèneront voir son père, qui collabore avec la police dans un lieu secret. Giuseppe, n’ayant pas vu son père depuis des mois, ne se le fait pas dire deux fois. C’est ainsi que commence le rapt d’un gamin de 12 ans.

Cette histoire bascule continuellement entre deux niveaux : celui de la réalité, la vérité anthropologique et historique des faits, et celui du fantastique qui, dans la relation obstinée entre les deux protagonistes, dévoile la possibilité du miracle de l’amour qui transcende la mort et sauve leur humanité. La protagoniste c’est Luna; tandis que Giuseppe, personnage plus ou moins imaginaire, est inspiré par le véritable Giuseppe Di Matteo.

Luna est la camarade de classe de Giuseppe, amoureuse de lui depuis longtemps. L’histoire commence le jour où elle trouve le courage de déclarer son amour à Giuseppe. Quelques heures plus tard, ce dernier disparaît. Le silence du côté de la famille et l’indifférence du monde qui les entoure concourent à cacher le motif de sa disparition mystérieuse, à laquelle Luna ne se résigne pas.

C’est dans son amour pour Giuseppe que Luna sauve sa propre humanité. C’est dans son amour pour Luna que Giuseppe, sauvant sa propre humanité, lui sauve la vie. Dans le film, le fantôme d’un adolescent piégé dans l’obscurité de nos consciences peut finalement les surpasser et se libérer dans un espace plus lumineux, celui de la vie.

Informations pratiques
  • Sortie nationale 13 juin