art et artisanat

Publié le samedi, 9 mars 2019 à 09h30

Romina De Novellis, Nel blu dipinto di blu, Exposition à la Galerie Alberta Pane

Par Ilaria Venneri

Nel blu dipinto di blu

A partir du 16 mars 2019, la galerie Alberta Pane a le plaisir de présenter dans son espace parisien « Nel blu dipinto di blu », une installation site-specific de Romina De Novellis.

L’exposition considère les problématiques actuelles de la Méditerranée. Pour l’artiste cette « mer au milieu des terres » a toujours été une source de souvenirs joyeux néanmoins, elle se confronte aujourd’hui et nous confronte à une réalité alarmante et claustrophobe.

"Enfant et adulte, j’ai passé tous mes étés en me plongeant dans la Méditerranée. Je suis née à Naples, dans une ville qui a son port, son golf et toutes les rumeurs, les couleurs, les parfums et les visages des habitants qui vivent la mer au quotidien.

La passion pour la mer m’a été donnée par mon père, grâce à ses souvenirs d’enfant, quand dans les années 50 on pouvait encore plonger librement dans la mer de Naples en pleine ville. J’ai grandi à Rome, où la mer est si proche que les instants volés au quotidien pour aller s’immerger les pieds dans l’eau de la plage d’Ostie étaient la routine.

Nel blu dipinto di blu est le titre d’une célèbre chanson de Domenico Modugno [connue aussi comme « Volare… »] : quand tu nais et grandis entre ces nuances du ciel et de la mer, tu ne peux pas ne pas avoir de nostalgie pour ces couleurs, surtout moi, qui suis aujourd’hui installée à Paris depuis des années.

Ces aspects autobiographiques rendent certainement cette œuvre poétique et très romantique, mais ce qui m’intéresse est de raconter aussi la souffrance que l’on éprouve aujourd’hui en regardant ces mêmes nuances, ce même bleu. La question des migrants est un phénomène qui concerne de près l’Italie et qui témoigne de la décadence de l’Europe.

Ce travail, même de façon poétique, met en scène mon corps d’une façon tragique, essaie de décrire l’embarras et la tristesse que je ressens aujourd’hui lorsque je regarde la Méditerranée, à chaque été que j’y passe avec ma fille et mon mari.

On est tous responsables de ce qui est en train de se passer en Europe et du génocide induit du peuple africain. Je ne pouvais pas ne pas laisser une trace de mon mal-être et de mon désaccord pour ce qui est en train de se passer depuis trop longtemps. (Romina De Novellis)

Informations pratiques
  • Galerie Alberta Pane
  • 47 rue de Montmorency 75003 Paris
  • Du 16 mars 2019 au 11 mai 2019