Archives Théâtre

Publié le lundi, 18 octobre 2010 à 08h00

L'oiseau vert d'après Carlo Gozzi

Par Karima Romdane

Nouvelle création du 9 octobre 2010 à l'opéra de Dijon par la Compagnie Sandrine Anglade, 'L'oiseau vert' est en tournée jusqu'à février 2011 dans un nouveau texte de Nathalie Fillion. Une représentation unique sera proposée au théâtre de Suresnes Jean Vilar, le dimanche 7 novembre 2010 à 17h.

Véritable hymne à l’imagination et à la théâtralité, l’œuvre de Carlo Gozzi (1720-1806) fait naître des mondes fantasmagoriques habités par les figures hautes en couleur de la commedia dell’arte. Moins connu en France que son contemporain Carlo Goldoni, le dramaturge vénitien est pourtant l’auteur de la pièce dont Sergueï Prokofiev s’inspira pour composer son célèbre opéra : L’Amour des trois oranges. Des statues qui parlent, des pommes qui chantent, de l’eau qui danse… L’Oiseau vert prolonge, à dix-huit ans d’intervalle, les aventures rocambolesques des personnages immortalisés par le compositeur russe. Des aventures qui tiennent autant de la comédie loufoque, du conte initiatique que de la fable philosophique. « Il s’agit d’un théâtre qui appelle l’invention scénique permanente et le plaisir de jeu des acteurs », confie Sandrine Anglade. Pour donner corps à la magie de cette histoire, la metteure en scène a choisi des comédiens aux personnalités physiques fortes. Des comédiens dont la présence scénique et la folie créative font resurgir toute la puissance du théâtre de Carlo Gozzi.

Résumé : Voilà dix-huit ans que Tartaglia, le roi de Monterotondo, est parti à la guerre. Pendant son absence, la reine Ninette, sa femme, accusée d'infidélité par la reine mère Tartagliona, a été enterrée vivante sous l'évier de la cuisine du palais. Depuis dix-huit ans elle y survit dans le plus grand secret, grâce aux soins d'un mystérieux Oiseau Vert. Ses jumeaux, que Pantalon, premier ministre du roi, était chargé de supprimer, ont été recueillis nourrissons par un couple de charcutiers, Truffaldino et Sméraldine. Ignorant leur origine, les deux enfants ont grandi dans la pauvreté et ont étudié dans les livres la philosophie. La pièce commence le jour du retour du roi Tartaglia à Monterotondo. Ce même jour, les jumeaux découvrent qu’ils sont des bâtards, et partent en quête de leur véritable identité. Ce voyage initiatique fera d’eux brutalement des nantis et mettra à l’épreuve leur philosophie. À l’issue du voyage, après de multiples épreuves, métamorphoses et sortilèges, l’Oiseau Vert, recouvrera sa forme humaine. Par ses révélations, il dénouera toutes les intrigues et rendra à tous justice.

Mise en scène : Sandrine Anglade. Traduction et adaptation : Nathalie Fillion. Barberina : Priscilla Bescond, Pantalon : Patrice Bornand, Brighella : Pierre-François Doireau, Ninette : Emilie Gavois-Kahn, Tartaglia : Damien Houssier, Sméraldine : Christine Joly, Oiseau vert : Thierry Mettetal Renzo : Augustin de Monts, Truffaldino : Laurent Montel, La reine Tartagliona : Jean-Paul Muel, Pompéa : Tania Tchénio. Accompagnement : Guitare, théorbe, luth, percussions.


Coproduction Cie Sandrine Anglade, Opéra de Dijon, Maison de la Culture de Bourges/Scène nationale, Ferme de Villefavard en Limousin, Théâtre de Cachan. Avec la collaboration du Jeune Théâtre national et le soutien de la DRAC d’Ile-de-France, du conseil général du Val de Marne et de la ville de Vincennes. Remerciements à l’Arcal, compagnie nationale de théâtre lyrique et musical (pour les prêts de studio et atelier) et au Théâtre Dijon-Bourgogne/Centre Dramatique National (pour le soutien logistique).
Informations pratiques
Théâtre de Suresnes Jean Vilar plan d'accès
16, place Stalingrad - 92150 Suresnes Tél. 01.46.97.98.10, à partir de 12 ans. www.theatre-suresnes.fr
Dates : Dimanche 7 novembre 2010 à 17 h Tarif préférentiel pour nos internautes 15€ au lieu de 20€ dans les limites des places disponibles
pour obtenir la réduction réservez de la part de l'Italie à Paris par téléphone au 01.46.97.98.10 du mardi au samedi de 13h à 19h

Le théâtre met à la disposition de son public une navette gratuite au départ de Paris, angle de l’avenue Hoche et de la Place de l’Etoile, ¾ d’heure avant le début de la représentation. Le retour est assuré. Parking gratuit ouvert une heure avant la représentation.

L'oiseau vert
Théâtre de Suresnes Jean Vilar, 7 novembre 2010 tarif préférentiel