divers

Publié le vendredi, 6 octobre 2017 à 15h54

Milan ville en mouvement. Rencontre et récital à l'Institut culturel italien

Par Marco Lotti

Milan, la cathédrale

Lundi 9 et mardi 10 octobre 2017 l'Institut culturel italien de Paris se consacre à la ville de Milan. Le lundi à 18h et à 19h une rencontre, « Milano da leggere ». Milan candidate au Réseau des villes créatives de l’UNESCO, suivie d'un Récital (en langue italienne) de Ferdinando Bruni, La ville des poètes : Graffiti milanesi.
Mardi 10 octobre à 19h, vernissage de l'expo : Milano, Mondo par le Museo Teo+. Portrait d’un musée qui squatte

Milano da leggere. Milan est la ville de la Péninsule italienne où on publie, on achète et on lit le plus. Bibliothèques et librairies constituent un dense réseau qui innerve le tissu urbain et traverse tous les quartiers. Pour valoriser la créativité éditoriale et promouvoir le plaisir de la lecture, pour soutenir les métiers de l’édition et leur permettre un plus riche développement, la Mairie de Milan a présenté la candidature de Milan pour devenir Ville créative de l’UNESCO pour la littérature.

L’Adjoint au Maire de Milan pour les Affaires culturelles, Filippo Del Corno, accompagné par Piergaetano Marchetti, président de BookCity Milan, et par Oliviero Ponte Di Pino, nous présentera ce soir les initiatives conçues pour soutenir cette candidature. Évènement organisé en collaboration avec la Mairie de Milan. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Milano, Mondo par le Museo Teo+. Portrait d’un musée qui squatte. Fondé en 1990 par l’artiste et sociologue milanais Giovanni Bai, le Museo Teo+ est un musée qui « squatte » d’autres lieux. Sans siège et sans œuvres, il réunit des artistes contemporains à chaque fois différents autour d’expositions thématiques. Le Museo Teo+ investit l’Hôtel de Galliffet à l’occasion d’un cycle de manifestations consacrées à la ville de Milan.

L’exposition Milano, Mondo réunit des photographes, des plasticiens et des vidéo-artistes : Giovanni Bai, Carolina Gozzini, Mario Tedeschi, Klaus Guldbrandsen, Véronique Champollion, Gea Casolaro, Camilla Cerea et Lorenzo Barassi. Le thème fédérateur est un point de vue : comment regarde-t-on le monde contemporain et ses changements à partir d’une ville comme Milan ? L’exposition sera ouverte jusqu’au 27 octobre 2017, du lundi au vendredi (10 h-13 h ; 15 h-18 h et en soirée à l’occasion des manifestations culturelles).

Informations pratiques
  • Institut culturel italien
  • 50, rue de Varenne - 75007 Paris
  • Lundi 9 et mardi 10 octobre 2017