Archives Théâtre

Publié le mardi, 9 avril 2019 à 15h03

Longing de Alexandre Roccoli, pièce inspirée par l’ethnographe italien Ernesto de Martino

Par Italo Parigi

Un moment de Logging - © Samir Ouari

Le Bal accueille ce jeudi 11 avril 2019, dans le cadre de l’exposition Alex Majoli – SCENE, le chorégraphe Alexandre Roccoli pour sa pièce Longing. Longing prend pour point de départ Le film, La terra del rimorso (1961) de l’ethnographe italien Ernesto de Martino. Plus poétique que documentaire, le film introduit la répétition comme motif central de l’écriture chorégraphique. Alexandre Roccoli s’appuie ici sur des folklores locaux (de la danse arabe des couteaux aux tarentelles apuliennes) et sur la force pulsatile des musiques populaires (du chant des pleureuses à la musique techno) pour installer des situations proches du duel, entre collaboration ouvrière et rite de rencontre.

Dans le prolongement de l'exposition Alex Majoli - Scene, LE BAL invite pour la première fois six artistes chorégraphes, danseurs, performeurs à créer une œuvre à partir d'une image, dans le cadre du cycle Voir et Agir.

Perpétuant sur scène la mémoire du monde ouvrier auquel il emprunte son vocabulaire gestuel, son écriture et ses marqueurs esthétiques, le danseur et chorégraphe français Alexandre Roccoli intègre dans longing la mémoire et l’imaginaire des métiers du textile pour filer la métaphore du tissu humain.

Le film, La terra del rimorso (1961) de l’ethnographe italien Ernesto de Martino en constitue le point d’entrée. Plus poétique que documentaire, le film introduit la répétition comme motif central de l’écriture chorégraphique. Alexandre Roccoli s’appuie ici sur des folklores locaux (de la danse arabe des couteaux aux tarentelles apuliennes) et sur la force pulsatile des musiques populaires (du chant des pleureuses à la musique techno) pour installer des situations proches du duel, entre collaboration ouvrière et rite de rencontre.

Informations pratiques
  • LE BAL
  • 6, Impasse de la Défense, 75018 Paris
  • Renseignements : contact@le-bal.fr. Tarif unique : 12 euros avec billet d’entrée pour l’exposition en cours