musique traditionnelle

Publié le jeudi, 9 mai 2019 à 09h37

Les Ateliers de CriBeau, programme musical du mois de mai

Par Italo Parigi

 Cristina Marocco

Pour le mois de mai, Les Ateliers de CriBeau vous invitent à deux éventements musicaux : Trois concerts dans le cadre du Festival international de guitare Sul Tasto, du 9 au 11 mai 2019 à la Mairie du 9ème arrondissement de Paris ainsi qu'un concert de Cristina Marocco, Un Air d'Italie le mercredi 22 mai 2019 à l'Espace Sorano de Vincennes.

Sul Tasto, Xème Festival International de guitare, les 9, 10 et 11 mai 2019 à 20h à la salle du Conseils – Mairie du 9ème arrondissement. Programme : Jeudi 9 mai Sasha Savaloni et Andrea Roberto, Deux jeunes révélations de la guitare classique.  Sasha est premier prix du concours international de Seville 2018, Andrea  premier prix au concours José Tomas. Deux concerts solistes de haut niveau.

Vendredi 10 mai : Duo Nicho-Rodriguez (baritone et guitare) et Roberta Roman Trio (Marisa Mercade: bandoneon, Roberta Roman: guitare, Michèle Pierre: violoncelle). En première partie un duo voix baritone et guitare, deux musiciens péruviens d’exception, en partenariat avec le CNSM de Paris.. En deuxième partie le Roberta Roman Trio, une institution du tango argentin en France, sur la scene depuis 20 ans et toute au féminin. Roberta Roman est artiste SPEDIDAM 2018.

Samedi 11 Mai : Zoran Dukic. Un maître de l’instrument. Guitariste croate l’un des plus vertueux de sa génération, il s’est produit dans les scènes les plus prestigieuses du monde.

Le mercredi 22 mai 2019 à 20h30, à l'Espace Sorano de Vincennes Un air d’Italie, Cristina Marocco, voix, Gabriele Natilla, guitare du XIXe siècle et cordes pincées anciennes, Voyage aux origines de la chanson italienne, au cœur de Naples et de ses mélodies emblématiques.

Cristina Marocco est une actrice et chanteuse italienne. Elle est née à Turin où elle s’est formée à la danse, à la musique et au théâtre, avant de s’installer en France il y a presque vingt ans. C’est à Paris que Cristina Marocco devient chanteuse et connaît le grand public en interprétant le duo « J’ai tout oublié » aux côtés de Marc Lavoine et en publiant par la suite les albums « A côté du soleil » (Emi Music France), et « Je te dirais que tout est beau » (Pias).

S’imprégnant d’abord de la culture musicale française, elle retrouve aujourd’hui ses racines avec la chanson napolitaine, un patrimoine inestimable de mélodies et de textes d’une immense richesse et beauté. Avec la complicité du musicien Gabriele Natilla, jouant de la guitare du XIXe siècle (dite “guitare romantique“), la chanteuse nous promène dans l’âge d’or de la chanson parthénopéenne en interprétant des chansons écrites entre 1835 (« Te voglio bene assaje ») et 1945 (« Monasterio e’ Santa Chiara »).

Ces compositions typiquement napolitaines, quand elles ne touchent pas au sublime, comme dans « I’ te vurria vasà » (Russo –Di Capua) ou « Era de Maggio » (Costa-Di Giacomo), célèbrent l’amour, la mélancolie, la nostalgie ou la joie, mêlant sans crainte la passion au grotesque, le tragique à l’humour, atteignant ainsi à l’universel.

Mais le voyage ne s’arrête pas là. Si la ville de Naples a eu une importance capitale dans le développement de la chanson en Italie, d’autres époques et d’autres lieux ont contribué à bâtir les fondations de la chanson italienne. Cristina nous entraîne alors un peu plus au nord de son pays pour une incursion dans le répertoire de Monteverdi, Falconieri, Barbara Strozzi ou Alessandro Scarlatti, accompagnée cette fois au théorbe ou à l’archiluth joués par le virtuose Gabriele Natilla.

Informations pratiques
  • Mairie du 9ème arrondissement (9-11 mai 2019)
  • 6, rue Drouot - 75009 Paris
  • Espace Sorano (22 mai 2019)
  • 16, rue Charles Pathé - 94300 Vincennes