cinéma

Publié le mercredi, 5 septembre 2018 à 21h17

Le Célibataire (Lo scapolo), un film de Paolo Pietrangeli

Par Valentina Pasquali

Lo scapolo - foto scena

Un grand Alberto Sordi dans la version restaurée d'un film du grand réalisateur Antonio Pietrangeli.

Après un premier film placé sous les auspices du néoréalisme et d’une attention inédite envers la condition féminine, Antonio Pietrangeli s’attaque à un nouveau registre avec Le Célibataire, comédie spécialement conçue pour Alberto Sordi, déjà grande star du comique italien.

À l’inquiétude du regard porté sur le parcours de Celestina (Irène Galter) dans l’Italie d’après-guerre (Du Soleil dans les yeux, 1953), se substitue la force satirique du portrait de Paolo Anselmi (Alberto Sordi), célibataire hédoniste et fanfaron.

Analysant le mouvement de libéralisation des mœurs dans l’Italie de la reconstruction depuis un point de vue désormais masculin, Le Célibataire constitue une preuve éclatante de la capacité de la comédie de mœurs à mettre en scène les angoisses qui accompagnent les transformations de la société italienne.

Loin d’oublier son passé de critique et l’engagement qui caractérisait ses revendications pour un cinéma réaliste tout au long des années 1940, Pietrangeli trouve dans la comédie l’occasion d’approfondir son analyse des rapports entre les sexes, et de s’inscrire de façon originale dans le renouveau du comique italien.

Informations pratiques
  • Sortie nationale 5 septembre
  • Version restaurée