art et artisanat

Publié le lundi, 22 janvier 2024 à 09h26

La Ville Imaginaire, Exposition collective au Centre Culturel L'Italie à Paris

Par Ilaria Venneri

La Ville Imaginaire

A partir du 3 février 2024 L’Italie à Paris ouvre ses portes à l'exposition "La Ville Imaginaire", inspirée des Villes Invisibles de Italo Calvino.

« Les villes comme les rêves sont faites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses ; et toute chose en cache une autre. - Moi, je n’ai ni désirs, ni peurs, déclara le Khan, et mes rêves sont composés soit par mon esprit soit par le hasard. - Les villes aussi se croient l’œuvre de l’esprit ou du hasard, mais ni l’un ni l’autre ne suffisent pour faire tenir debout leurs murs. Tu ne jouis pas d’une ville à cause de ses sept ou soixante-dix-sept merveilles, mais de la réponse qu’elle apporte à l’une de tes questions. » Italo Calvino, Les Villes Invisibles, 1972.



Cette exposition collective porte sur la manière dont certains artistes perçoivent - consciemment ou inconsciemment - la vie urbaine, ayant comme objectif celui d’enquêter la relation entre l’être humain contemporain, ses imaginaires et la ville.

Reflétant la diversité de la vie urbaine, l’exposition comprend des dessins, des collages, des photographies, des assemblages et des formes artistiques hybrides. Les artistes sont originaires de New York et San Francisco (USA), Paris, Rome et Turin (Italie). Les œuvres mettent en lumière des villes proches à ces artistes comme Chicago, Memphis, New York, Paris, Turin, San Francisco, mais surtout celle qui apparaît comme le dénominateur commun de leurs œuvres, la meilleure des villes et la plus poétique : la ville imaginaire.

Bondée, bruyante, excitante, sexy, chère, polluée, stimulante, difficile : la ville, c’est tout cela à la fois. Aussi, la vie urbaine peut être à la fois surprenante et familière, rassurante et effrayante. Qu’on vive en ville par obligation ou par amour, la vie urbaine façonne nos styles de vie, nos corps et nos pensées. De même, la ville est façonnée par nous, elle est le reflet de nos cultures, de nos sociétés, de nos histoires. « Organisme inerte, elle a besoin d’être habitée et parcourue pour acquérir une âme. Dès lors reflet l’humanité, elle adopte, dans la collectivité humaine, l’attitude que lui communiquent ses habitants et ses passants » (Émile Magne, L’Esthétique des villes 1908, Gollion : Infolio, 2021).

Que signifie alors vivre en ville ? Sommes-nous les acteurs et les actrices de nos vie urbaines, ou bien les victimes de superstructures nous contraignant dans une logique de préservation d’un ordre établi ? Encore, faisons-nous partie à nos jours d’un vrai vivre collectif ou sommes-nous une multitude d’individualités qui coexistent dans un même espace ?

Informations pratiques
  • Centre Culturel L'Italie à Paris
  • 24 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
  • Du 3 février 2024 au 16 mars 2024