cinéma

Publié le dimanche, 4 juillet 2021 à 10h24

La Dea Fortuna de Ferzan Ozpetek au Festival Chéries-Chéris

Par Amélie Ravaut

Pour toujours (La Dea Fortuna) - affiche

Le dernier film de Ferzan Ozpetek, Pour toujours (La Dea Fortuna) qui sortira sur les écrans français courant 2022, sera projeté en séance spéciale lors du Festival Chéries-Chéris qui a lieu en ce moment à Paris. La Dea Fortuna y est programmé à deux reprises pour des séances uniques : le lundi 5 juillet 2021 à 19h50 au MK2 Quai de Seine et le mardi 6 juillet à 13h45 au MK2 Beaubourg.

Le film d’Ozpetek, qui a rencontré un très grand succès public et critique en Italie mais aussi remporté plusieurs prix (dont deux David di Donatello et deux Rubans d’Argent) met en scène Arturo (interprété par Stefano Accorsi) et Alessandro (joué par Edoardo Leo), en couple depuis une quinzaine d’années. Les deux hommes, dont la passion s’est évanouie, sont proches de la rupture et complètement enlisés dans le quotidien. Mais l’arrivée d’Annamaria (incarnée par Jasmine Trinca), la meilleure amie d’Alessandro, vient bousculer leur vie commune quand elle se voit obligée de leur confier pour un temps ses deux jeunes enfants. Apprenant à vivre tous ensemble, Arturo et Alessandro découvrent petit à petit ce que peut être la paternité et le désir d’enfant.

La Dea Fortuna est un film sensible qui pourrait prendre place dans le débat actuel autour de la parentalité et du désir de parentalité des couples homosexuels. Néanmoins Ozpetek, dont la trame principale s’inspire d’une situation personnelle, n’affiche pas un désir d’y participer frontalement. Il aborde cette thématique en alternant des situations dramatiques et d’autres plus légères, en pointant ce qui fait le quotidien de tout couple et en plaçant au centre de son récit l’émotion de se découvrir, de rencontrer l’autre et de faire famille.

Ferzan Ozpetek s’exprime sur son film : « En général on raconte presque toujours soit la naissance d’un amour, éventuellement contrarié, soit le moment où la passion explose. Moi je voulais plutôt raconter deux personnes qui sont ensemble depuis très longtemps et qui sont pratiquement sur le point de se séparer, parce que la phase de la passion est finie. Ils sont presque comme deux frères, l’amour a changé d’aspect et ils ne savent plus comment vivre ensemble. Les deux protagonistes sont obligés de se confronter à une chose à laquelle ils n’avaient jamais pensé : ils ne s’étaient jamais imaginé être « parents », la paternité n’avait jamais été un rêve ou un projet pour eux. Cela leur arrive à l’improviste et précisément au moment le plus difficile de leur relation. »

Informations pratiques
  • Le programme du 26ème Festival Chéries-Chéris (jusqu'au 6 juillet 2021) :

https://cheries-cheris.com/festival/