opéra

Publié le jeudi, 31 janvier 2019 à 11h57

L'Orchestra di Piazza Vittorio à Saint Germain en Laye avec Don Giovanni

Par Vega Partesotti

Petra Magoni dans le rôle de Don Giovanni

Composée de musiciens originaires de dix différents Pays, l'Orchestra di Piazza Vittorio, fondée à Rome en 2002 par Mario Tronco, ancien membre du groupe jazz-pop italien Avion Travel, doit son nom à la place Vittorio Emanuele II (appelée piazza Vittorio par les romains) qui se trouve au cœur de l'Esquilino, le quartier le plus multiculturel de la capitale italienne.

Après les reinterpretations loufoques et haut en couleurs d'opéras célèbres telles que la Flûte enchantée de Mozart et Carmen de Bizet, qui ont rencontré un grand succès international, l'OPV aborde à nouveau la musique de Mozart à sa façon avec le Don Giovanni, qui sera au théâtre Alexandre Dumas de Saint Germain en Laye samedi 2 février.

Coproduit par le festival lyonnais Les Nuits de Fourvières et l'Accademia Filarmonica Romana, le spectacle voit dans le rôle du célèbre séducteur non pas un homme mais une femme: la chanteuse jazz Petra Magoni (bien connue en France notamment pour son album “Musica Nuda”, en duo avec le contrebassiste Ferruccio Spinetti), déjà magnifique interprète de la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée.

Son Don Giovanni androgyne et queer en frac blanc séduit à la fois femmes et hommes, dans un décor qui rappelle les cabarets newyorkais des années '20. À ses côtés, dans les rôles des victimes du séducteur, la chanteuse jazz Simona Boo (Donna Anna), la soprano Hersi Matmuja (Donna Elvira) et la chanteuse reggae Mama Marjas (Merlina), tandis que les rôles masculins sont joués par trois membres historiques de l'ensemble: Evandro Dos Reis (Don Ottavio), Omar Lopez Valle (Leporello) et Houcine Ataa (Masetto).

En 2007, quand on a commencé à penser à mettre en scène notre version de la Flûte enchantée, avons décidé de l'aborder comme si l'opéra de Mozart était une fable musicale transmise oralement à travers cultures différentes, et arrivée jusqu'à nous en différentes versions” explique Mario Tronco, fondateur et directeur artistique de l'OPV. La même idée est à la base de ce Don Giovanni , où opéra, jazz, reggae, rythmes latins et imaginaire pop cohabitent sans crainte: un hymne à la liberté et à la contaminations des genres, sexuels et musicaux, qui n'aurait sans doute pas choqué l'anticonformiste Mozart.

Informations pratiques
  • Théâtre Alexandre Dumas
  • 3 Rue Henri Quatre - 78100 Saint-Germain-en-Laye. Tél. 01 30 87 07 07
  • Le samedi 2 février 2019 à 20h