cinéma

Publié le vendredi, 10 novembre 2017 à 09h55

L'Intrusa, film écrit et réalisé par Leonardo Di Costanzo

Par Roberta Spirito

 Raffaella Giordano dans une scène du film l'Intrusa

Le 13 décembre 2017 sortira en salles L’Intrusa, film écrit et réalisé par Leonardo Di Costanzo, réalisateur Napolitain qui vit entre Paris et Naples. L’Intrusa s’est fait remarquer lors de la quinzaine des réalisateurs de la dernière édition du Festival de Cannes.

Banlieue de Naples. Giovanna dirige bénévolement un centre d’accueil pour enfants dans un quartier populaire, véritable rempart contre la mainmise de la mafia. Un jour, la jeune Maria, épouse d’un criminel de la Camorra en fuite, vient s’installer avec ses deux enfants dans un baraquement du centre avec l’accord de Giovanna.
L’hospitalité qui lui est accordée met la communauté en émoi. Au pied du mur, Giovanna va devoir faire un choix qui pourrait remettre en cause le sens même de son travail.

Le réalisateur se défend d’avoir fait un film sur la Camorra : « L’Intrusa est un film dans lequel la Camorra est présente, mais ce n’est pas un film sur la Camorra. C’est un film sur ceux qui vivent avec elle jour après jour, sur ceux qui, jour après jour, essaient de lui prendre du terrain, de rallier des gens à leur cause, de parvenir à un consensus social sans pour autant être juge ou policier. »

Le personnage de Giovanna, magnifiquement joué par Raffaella Giordano, est très « encombrant », c’est elle qui tient tout le film… même si « l’intruse », Maria, dont le douceur de ses traits (on dirait presque un portrait de Modigliani), contraste avec la dureté de ses propos et sa détermination prend de plus en plus de place. Deux femmes fortes qui s’affrontent et qui ne sont entourées pratiquement que d’autres femmes. La présence masculine est très limitée et totalement accessoire.

Valentina Vannino dans L'Intrusa

« Ce qui est raconté dans le film, précise le réalisateur, s’inspire d’événements qui, pour partie, ont réellement eu lieu : Giovanna a créé un centre communautaire récréatif dont elle est une figure clé, qui s’occupe d’enfants en danger. C’est en fait plus que ça : un refuge, une alternative à la logique mafieuse du quartier. Un endroit où on essaie de prouver que des formes de coexistence échappant à l’oppression et à la violence mafieuses sont possibles dans ce quartier aussi. Un îlot où règnent la solidarité, le partage, le respect mutuel, où l’espoir d’une autre vie renaît. »

L'Intrusa film écrit et réalisé par Leonardo Di Costanzo. Avec Raffaella Giordano (Giovanna), Valentina Vannino (Maria), Martina Abbate (Rita).

Informations pratiques
  • En salles dès le 13 décembre 2017

Jeu-concours des places à gagner (prochainement) réservé aux abonnés à notre lettre