musique traditionnelle

Publié le dimanche, 24 novembre 2019 à 20h13

Guappecartó présente son nouvel album au Café de la danse

Par Karima Romdane

Guappecarto - couverture

Le quintet Guappecartó (littéralement les caïds en carton) est de retour pour présenter son nouvel album " Sambol amore migrante", le mardi 26 novembre 2019 sur la scène du Café de la Danse, à l'occasion de sa sortie le vendredi 15 novembre 2019 chez CSB Productions / RFI / L'Autre Distribution.

Guappecartó : Un violon, un accordéon, une guitare, une contrebasse, des percussions. Les Guappecartó jouent comme ils vivent, avec cette spontanéité, cette générosité, cette classe italienne, un côté cabaret-punk d'un autre temps que Fellini aurait pu filmer. De l'Italie, ils conservent les racines, une présence, un cachet certain. De la culture tzigane, ils empruntent la fougue, une forme d'affrontement avec la vie, une mouvance sans frontière. De cette façon, la musique de Guappecartó ouvre indéniablement les imaginaires et les boîtes à histoires...

Le 4e disque de Guappecartó est composé de neuf réinterprétations des œuvres de Vladimir Sambol, compositeur Fiuman des années 1930, émigré en Suède après la Seconde Guerre mondiale. L'écriture de Sambol a été fidèlement respectée dans certains cas ; dans d'autres, il a servi à développer et à obtenir des pièces profondément différentes de l'originale en faveur d'une nouvelle recherche sonore atypique pour le quintet, élargie par des collaborations surprenantes. Guitare et basse électriques, violon avec effets, batterie, ne sont que quelques-unes des nouveautés du disque ; les pièces originales sont déstructurées, réarrangées, transfigurées et parfois ajoutées à des pièces composées ad hoc. Le disque a été enregistré aux studios "Officine Meccaniche" de Mauro Pagani, à Milan, en novembre 2018. Les prises son ont été réalisées par Guido Andreani et le mixage par Laurent Dupuy (double grammy "meilleur album de musique du monde" 2014, 2015), sous la direction artistique de Stefano Piro.

Avec les invités : Vincent Segal – violoncelle, Daniele Sepe – saxophone, Adèle Blanchin – didgeridoo, guimbarde, Jeremy Nattagh – handpan, sanza, percussions, Hamid Moumen – derbouka, tar, karkabou, Marzouk Mejri – daff, tar, Francesco Arcuri – sound design

Informations pratiques
  • Café de la Danse
  • 5, passage Louis Philippe 75011 Paris (M° Bastille). Tél. 01 47 00 57 59
  • Tarifs 18€, réduit 13€ pour réserver en ligne
  • Mardi 26 novembre 2019. Ouverture des portes à 19h30 ; début des concerts vers 20h.