art et artisanat

Publié le samedi, 2 décembre 2017 à 09h50

Gouaches Napolitaines à la galerie Fabrice Bonasso

Par Italo Parigi

Éruption du Vésuve 1820

Du 8 au 23 décembre 2017, la galerie Fabrice Bonasso présente l'expositions Gouaches napolitaines, de la fin du XVIIIe et deu XIXe siècles. Éruptions du Vésuve, Vues de Naples, des îles et de la vallée des Temples de Paestum, Paysages du Royaume de Naples, Costumes et scènes populaires napolitains.

Naples de par son statut de grande capitale européenne, était une étape incontournable du "grand Tour" au XVIIème siècle et au XVIII ème et devint une destination de prédilection du Voyage en Italie au XIXème siècle. Les Gouaches napolitaine participèrent de ces phénomènes culturels.

Le grand Tour était un voyage de formation des élites européennes dont la pratique apparut dès le XVIème siècle (principalement en Grand Bretagne) pour culminer au XVIIème siècle. Il s'agissait de parfaire l'éducation de ces jeunes aristocrates après au pendant leurs études essentiellement imprégnées des Humanités grecques et latine. Ces voyages pouvaient durer plusieurs années. Ils permettaient de faire connaître et de diffuser à la haute société européenne le goût de l'antique et inspirer le Palladianisme en Angleterre et le Néoclassicisme en France.

Après le grand bouleversement de la Révolution française et des guerres napoléoniennes, avec le retour à la paix et à la prospérité à la Restauration, le Voyage en Italie au début du XIXème siècle relève d'une autre démarche à l'opposé presque du grand Tour. Ainsi la plupart des écrivains se sont rendu en Italie au XIXème siècle et en particulier à Naples. Les Gouaches napolitaines sont alors les souvenirs de ces émotions et leur couleurs d'ailleurs de plus en plus fortes et lumineuses ont effet de projections intérieures.

Informations pratiques
  • Galerie Fabrice Bonasso
  • 53 passage Jouffroy - 75009 Paris
  • Du 8 au 23 décembre 2017