théâtre

Publié le vendredi, 13 mai 2022 à 09h54

Galilée, le Mécano. La pièce de Marco Paolini entre au Panthéon.

Par Marco Lotti

Jean Alibert dans une scène de Galilée, le mécano

Galilée, le Mécano, pièce écrite par Marco Paolini et Francesco Niccolini est de retour. Après avoir été programmée plusieurs fois par le Théâtre de la Reine Blanche, cette fois-ci la pièce sera mise en scène au Panthéon à deux pas du Pendule de Foucault (actuellement inaccessible à la visite).

« Et pourtant, elle tourne ! » En rupture avec son époque, Galilée valide la thèse de Copernic : la Terre tourne autour du Soleil ! Les complications peuvent commencer… Ce spectacle, joué de manière exceptionnelle au Panthéon, face au célèbre Pendule de Foucault, nous conte la vie tumultueuse de cet immense scientifique, génial inventeur de la lunette astronomique, qui fit de la physique une science expérimentale. Avec humour, elle éclaire des notions telles que l’espace et le temps… et nous tient en haleine : comment Galilée n’a t-il pas été brûlé ?

Auteur et interprète d'un répertoire qui appartient au dénommé Théâtre civil, il s'occupe du théâtre depuis les années soixante-dix. Son activité se distingue des autres pour son goût de l'étude des textes, de la recherche des sources, et par la combinaison en continu des faits et des trouvailles souvent irrévérencieuses et ironiques; ses spectacles, de cette façon affrontent des thématiques complexes.

Fracesco Niccolini, diplômé en Pataphysique involontaire au Collegium Pataphysicum Mediolanense, avec son travail de dramaturge il se penche régulièrement sur le mal-être de l'humanité. Depuis plusieurs années il travaille en collaboration avec Marco Paolini, avec qui il a écrit plusieurs pièces et réalisé plusieurs spectacles.

Informations pratiques