danse

Publié le samedi, 9 mars 2019 à 18h39

Emilio Calcagno et Alessandro Sciarroni au Festival Séquence Danse, un focus sur la danse contemporaine

Par Karima Romdane

Les artistes italiens de Séquence Danse- couverture

Du 13 mars au 21 avril, le Centquatre-Paris propose la 7e édition de Séquence Danse, rendez-vous désormais bien établi dans la saison. Authentique festin chorégraphique, qui s’ouvre à de multiples langages corporels, de la danse contemporaine aux danses et cultures urbaines en passant par la performance. Aussi généreuse que variée, la programmation met au menu une quinzaine de pièces volontairement très différentes. L'Italie y sera présente avec Emilio Calcagno et Alessandro Sciarrino.

Les petites histoires de... Du 23 au 27 mars, différents horaires. Tout public à partir de 8 ans, durée indicative : 1h. plein tarif 15 €, tarif réduit 12 €
Spectacle jeune public inspiré de La triste fin du petit enfant huître et autres histoires, recueil de contes doux-amers de Tim Burton, Les petites histoires de… rassemble quatre courts solos conçus par des chorégraphes d’horizons divers : Emilio Calcagno (initiateur du projet), Anthony Egea, Kaori Ito et Kettly Noël. Évocation de l’enfance et du sentiment de différence, l’ensemble, très étonnant, vise à nous faire rire autant que frémir ou réfléchir - à l’instar du livre et des films de Burton.

D’origine italienne, Emilio Calcagno arrive en France en 1989 et poursuit sa formation de danseur au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, sous la direction de Joëlle Bouvier et Régis Obadia. En 1995, il intègre le Ballet Preljocaj, avec lequel il est amené à danser sur les scènes les plus prestigieuses du monde. Devenu responsable des activités pédagogiques au Ballet Preljocaj, il commence à développer en parallèle ses propres projets chorégraphiques. Il fonde la compagnie Eco/Emilio Calcagno en 2006. Ses créations traduisent un goût prononcé pour le croisement des arts et une vraie fascination pour le merveilleux. En témoigne en particulier Peau d’âne, pièce créée en 2012 à Chaillot, Théâtre National de la danse et inspirée du célèbre conte.

Augusto du 16 au 20 avril à 20h durée indicative : 1h. Tarif plain 20€, réduit 15€
Nouvelle création du chorégraphe et performeur italien Alessandro Sciarroni, Augusto procède à une exploration en profondeur de la voix humaine et du rire. Mue par un travail aussi minutieux que sensible sur la matière sonore, la pièce établit une connexion physique très forte entre les performeurs et les spectateurs. Ensemble, ils tendent vers un état d’euphorie, proche de la transe, au fil d’une quête obsessionnelle scandée par de multiples éclats de voix et de rires.

Augusto est une pièce sur le besoin de se sentir aimé de manière inconditionnelle mais aussi sur la douleur. Les interprètes rient de manière continue, sans donner au public ou à eux-mêmes la possibilité d’en saisir la raison. Alors qu’ils marchent, courent, tendent les bras et s’enlacent, tous semblent contraints par une force mystérieuse d’organiser leur rire de manière rythmique et bruyante. Dans Augusto, la violence amène aussi au rire. À l’instar du cirque : lorsque le clown trébuche, provoque des désastres et, en guise de punition, reçoit une claque. Au fil de ses multiples éclats de voix se répercutant à l’infini ou presque, Augusto emmène le spectateur vers un état d’euphorie, proche de la transe.

Formé aux arts plastiques et riche d’une longue expérience de performeur, Alessandro Sciarroni élabore depuis 2007 des pièces situées au confluent du spectacle vivant et de l’art contemporain. S’appuyant sur une base conceptuelle pour prendre une forme extrêmement organique, souvent aux limites de la résistance physique des interprètes, son travail se caractérise par sa rigueur, sa cohérence et son intensité. Impliqué dans divers projets et réseaux artistiques internationaux, Alessandro Sciarroni est invité régulièrement à présenter ses créations à travers le monde. Le Centquatre-Paris, dont il est artiste associé international, a accueilli plusieurs de ses pièces, notamment Folk(s) et CHROMA - Don't Be Frightened of Turning the Page.

En 2019, Alessandro Sciarroni a reçu le Lion d'or de la Biennale de Venise pour l'ensemble de sa carrière.

Informations pratiques
  • Le Centquatre Paris
  • 5 rue Curial 75019 Paris (M°Riquet, Stalingrad)
  • Pour réserver en ligne
  • Du 13 mars au 21 avril 2019