livres

Publié le dimanche, 17 septembre 2017 à 10h22

Coppi par Coppi de Faustino Coppi avec la collaboration de Salvatore Lombardo

Par Stefano Palombari

Coppi par Coppi - couverture

Faustino Coppi n’avait que cinq ans lorsque son père, le grand Fausto Coppi est emporté par la malaria. Comment témoigner de ce qu’on n’a pas vécu, du moins pas de façon directe ? Les sensations, les humeurs, la peur, le chagrin... Faustino Coppi habille tout ça en faits. Il en résulte une vision tout à fait personnelle, mais pas moins vraie, des événements.

Coppi par Coppi est un livre intimiste, une sorte de thérapie verbale, à tant d’années de distance. Un livre de regrets évidents lorsqu’on subit une perte si importante et si tôt. Mais également un livre de dénonciation. Tout d’abord vis à vis de la bêtise et l’incompétence des médecins qui ont soigné Fausto Coppi et qui, bien qu’alertés à plusieurs reprises, n’ont pas vu, ou bien n’ont pas voulu voir, la malaria qui se cachait derrière les fortes températures.

La dénonciation également de cette Italie de l’après guerre, provinciale et bigote, totalement réfractaire à toute avancée sociale. Un pays hypocritement accroché à des schémas dépassés, qui seront heureusement balayés une dizaine d’années plus tard. Faustino a subi donc les conséquences d’être le fruit de l’amour de Fausto Coppi et de la « dame blanche ». Un fruit qui pendant longtemps n’avait même pas le droit de citoyenneté. Un amour profond qui, se manifestant, avait « détruit », selon le vocabulaire de l’époque, deux mariages. Un amour qui a valu au couple une condamnation à plusieurs mois de prison pour adultère.

Ce livre ne se résume pas à un témoignage sur la vie personnelle de Fausto Coppi par son fils. Le palmarès du grand champion, le campionissimo, y est présent dans le moindre détail. Les différentes victoires sont enrichies de témoignages de ceux - cyclistes, journalistes, amis - qui l’ont côtoyé ou bien se sont penchés sur sa carrière extraordinaire.

Informations pratiques

Coppi par Coppi, de Faustino Coppi, Mareuil Éditions, 16€
Pour acheter le livre, cliquez sur l'image ci-dessous