théâtre

Publié le jeudi, 19 juillet 2018 à 09h20

Comment écrire une (auto)biographie à succès, accessoirement on causera féminisme

Par Maria Cristina Mastrangeli

Maria Cristina Mastrangeli

Présentation d'une étape de travail de la nouvelle création d'Octogone. Comment raconter de manière ludique le féminisme de la seconda onda en Italie ? La conférence théâtrale de Maria Cristina Mastrangeli pourrait commencer comme ceci : « Connaissez-vous Obélix ? Le personnage de Goscinny-Uderzo est tombé dans la marmite de potion magique quand il était petit. C’est pour ça qu’il n’a pas besoin d’en reprendre pour terrasser ses ennemis. Dans mon rapport au féminisme, je suis comme Obélix, je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite… »

Donner une vrai-fausse conférence sur l’écriture créative d’une autobiographie, faire semblant d'enseigner comment construire une success-story à l’américaine, faire rire, sourire, mais puiser chaque exemple dans le rapport particulier qu'elle entretient au féminisme.

Donner une vrai-fausse conférence sur l’écriture créative d’une autobiographie. Comment construire une success-story à l’américaine. Faire rire, sourire et puiser chaque exemple dans mon histoire par rapport au féminisme. Aborder les thématiques et (un peu) l’histoire du féminisme européen, avec mes yeux d’enfant, d’ado, de femme, de mère. Dire « je » dans l’Histoire. Parce que ma vie c’est construite avec. Depuis ma naissance : ma mère est une des fondatrices du Mouvement de Libération de la Femme.

Aujourd’hui il me semble essentiel de nous interroger encore sur ces fondamentaux. Faut-il vraiment en expliciter les raisons ? En Europe les femmes actives gagnent entre 5 et 22 % moins que leur collègues hommes ; en France une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les 3 jours, un homme tous les 14,5 jours ; nous, les EuropéenNEs blancHEs, ne trouvons pas encore la bonne mesure pour dialoguer avec certaines femmes musulmanes, européennes ou pas, qui proclament leur foi par des signes extérieurs apparents ; le droit à l’avortement a été remis en cause en Pologne et certains candidats à la présidentielle française en parlent, il est toujours très restreint en Irlande… ; nous, les féministes d’une autre époque (?), regardons, parfois avec surprise certaines expressions du néo-féminisme…

Maria Cristina Mastrangeli est une comédienne et metteure en scène italienne vivant en France depuis plus de vingt ans. Elle a étudié l’Histoire et la Critique du Spectacle à l’Université la Sapienza de Rome et le Cinéma et l’Audiovisuel à la Sorbonne, Paris 3. Elle est diplômée en réalisation à la Libera Università del Cinema, alors dirigée par Sofia Scandurra et Leon Viola. En 1993 elle est sélectionnée pour le Programme de la Communauté Européenne EAVE (Les Entrepreneurs de l’Audio-Visuel Européens).

Informations pratiques
  • Artéphile
  • 7 rue Bourgneuf - 84000 AvignonAvignon
  • Dimanche 22 juillet 2018 à 15h30. Entrée libre sur réservation au 04 90 03 01 90