cinéma

Publié le lundi, 16 avril 2018 à 09h49

Bienvenue en Sicile, avant-première au cinéma Les 5 Caumartin

Par Stefano Palombari

Pif dans une scène du film Bienvenue en Sicile

Bienvenue en Sicile, In guerra per amore (En guerre par amour) est un film touchant et drôle, réalisé par Pif, Pierfrancesco Diliberto, qui joue aussi le personnage d'Arturo, le rôle principal. Si le film sortira en salle le 23 mai 2018, vous avez la possibilité de le voir en avant première en présence du réalisateur, le 26 avril 2018 à 20h au cinéma Les 5 Caumartin en partenariat avec L'Italie à Paris.

Personne n'ignore le pouvoir de nuisance de la Mafia sicilienne. La Mafia ne se limite pas à tuer mais elle exerce un contrôle total et absolu du territoire. Ce qu'on ignore en revanche c'est le rôle joué par l'armée américaine dans le renforcement du pouvoir mafieux. Pour "libérer" la Sicile en 43 l'administration américaine s'est adressée à Cosa nostra. Une fois les nazi-fascistes désarmés, elle a carrément laissé la clé de cette magnifique région aux chefs mafieux.

Le film raconte cette page méconnue de la "libération" avec tendresse et humour, par le biais du personnage d'Arturo, un grand romantique quelque peu naïf. Le 9 juillet 1943, les Alliés débarquent en Sicile dans le cadre de l’opération Husky qui avait pour ambition d’ouvrir un second front en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors même que la Cosa Nostra (mafia sicilienne) avait cessé ses activités dans la région, l’opération Husky fut le premier pion sur l’échiquier des mafieux pour faire leur grand retour.

En effet, les Alliés et la Mafia entrent en coalition pour assurer la réussite du débarquement en Sicile. De l’autre côté de l’Atlantique, les autorités américaines ont un indic de renom dans le milieu du crime organisé pour les guider sur les terres siciliennes. En échange d’une liste de noms d’informateurs sur place, Lucky Luciano réussit à réintégrer la Cosa Nostra à la tête de l’île. Pour « services rendus », il sera même relâché par les États-Unis et extradé en Italie.

Le Capitaine W.E. Scotten, le vice-consul américain à Palerme, finit par se rendre compte de l’alliance entre les services américains et la Mafia. Il écrivit un mémorandum au gouvernement expliquant le « Problème de la Mafia en Sicile » qui s’intitula par la suite le Rapport Scotten. Pierfrancesco Diliberto a décidé de raconter cette période dans son deuxième film Bienvenue en Sicile, dans lequel le personnage de Philip Catelli a fortement été inspiré du Général W.E Scotten.

Informations pratiques