danse

Publié le vendredi, 22 mars 2019 à 09h00

Hommage à Diego Carpitella

Par Karima Romdane

hommage à Diego Carpitella- couverture

Le Centre de danse du Marais accueille samedi 13 avril un hommage à Diego Carpitella (1924-1990), anthropologue, ethnomusicologue et réalisateur, titulaire de la première Chaire d’éthnomusicologie en Italie. La Grande Leçon publique présentera la filiation directe entre le petit allegro académique d’une part et ces danses anciennes italiennes et espagnoles qui fascinaient jusqu’à récemment encore les chorégraphes des ballets classiques.

Nous verrons notamment la tarantelle autrefois dansée à Naples sous trois formes : - sa forme populaire originale- en danse de salon au début du 19ème siècle et finalement en danse théâtrale, intermède dans des opéras lyriques. Soulignons que c’est par l’Italie que l’en-dehors est entrée en France au XVIème et XVIIème siècles avec les Commedianti. Sans quoi, pas de danse classique dans le sens où nous l’entendons aujourd’hui.

Jean-Guillaume Bart est étoile et professeur à l’Opéra national de Paris. Interprète des grands rôles du répertoire, Chevalier des Arts et des Lettres, il réalise de nombreuses chorégraphies souvent à but pédagogique pour des jeunes dans lesquelles transparaît sa volonté de préserver le vocabulaire classique. Il monte également « Le Corsaire » à Ekaterinbourg, « La Belle au bois dormant » pour le Yacobson Ballet à Saint-Pétersbourg et une recréation de « La Source » pour l’Opéra, ainsi que de nombreuses chorégraphies originales à l’international. Il est Champion de France (avec Olivia Wély) de danse historique en 2015, 2016 et 2017.

Carmen Cubillo Losada est spécialiste des danses anciennes espagnoles et de l’Escuela bolera, la danse classique espagnole du XVIIIème siècle. S’inscrivant contre la « Danse fusion », Mme Cubillo Losada a sillonné l’Espagne avec un spectacle intitulé El Duende de la Danza où un public nouveau et jeune découvrait la stupéfiante diversité et la valeur esthétique si singulière des danses régionales de leur pays.

Historienne, danseuse et chorégraphe, Noretta Nori qui a connu personnellement Diego Carpitella, nous présentera la tarantelle telle qu’elle a été dansée à Naples et sous trois formes : - sa forme populaire originale- en danse de salon au début du 19ème siècle et finalement – en danse théâtrale, intermède dans des opéras lyriques notamment. Soulignons que c’est par l’Italie que l’en-dehors est entrée en France au XVIème et XVIIème siècles avec les Commedianti. Sans quoi, pas de danse classique dans le sens où nous l’entendons aujourd’hui.

Avec Jean-Guillaume BART de l’Opéra, Noretta NORI (Rome); et Carmen CUBILLO LOSADA (Madrid). Soirée présentée par le Professeur Francesca Falcone (Rome) et organisée par la Société Auguste Vestris (Assoc. 1901 reconnue d’intérêt général).

Informations pratiques
  • Centre de Danse du Marais
  • 41 rue du Temple, 75004 Paris
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles en réservant en ligne
  • Samedi 13 avril 2019 à 20h