art et artisanat

Publié le mardi, 9 janvier 2018 à 17h26

Hommage à Paolo Boni (1925-2017), Exposition à la Galerie Beaubourg

Par Ilaria Venneri

Paolo Boni

A partir du mercredi 10 janvier 2018, la galerie Beaubourg est heureuse de présenter un hommage au peintre italien Paolo Boni.

Né en 1925 dans un petit village toscan, Paolo Boni entre au « Liceo Artistico » de Florence, où son professeur Corrado Vigni, sculpteur, prend sous son aile ce fils de paysan aussi talentueux que travailleur. Il l’accueille dans son atelier. C’est là, à vingt-quatre ans, qu’il rencontre sa future femme, la jeune photographe américaine Katherine White, dix-neuf ans, de passage en Europe.

Ils se marient en 1953 et s’installent définitivement en 1954 à Paris. Il travaille en « artiste italien de Paris » à Alésia dans son atelier, ou dans celui de Vallauris jusqu’aux environs de 2004, année où l’alzheimer de sa femme, connue désormais en tant que Cuchi White, le réclame à temps plein. Un beau jour, par la force des choses, l’œuvre est achevée.

Peintre, sculpteur, graveur, Boni, le « mécanicien de l’imaginaire » tel que l’avait baptisé très justement son ami Georges Perec, s’est éclipsé en mars 2017. Il laisse derrière lui plus de mille pièces à ce jour inventoriées sans compter les œuvres cédées. Notons qu’il est présent dans plus de trente-huit grands musées et collections dont le Moma, la Public Library ou la Bibliothèque nationale de France.

L’ensemble ici réuni, représentatif d’une vie intense de travail, est un avant-goût d’une œuvre extrêmement inventive, loin des modes et des dictats artistiques. Expérimentateur, solitaire et indépendant, il a cheminé sans concession aux tendances du marché ou de la critique de son temps. L’œuvre de Paolo Boni est là, elle est évidente, elle existe. Luxuriante, abondante, elle s’impose par sa richesse créative. Habitée aussi par la malice et la modestie bien connues de tous ceux qui ont fréquenté l’homme.

Une soixantaine d’œuvres de tous mediums et époques propose une première immersion significative dans cette œuvre marquante du XXe siècle.

Informations pratiques
  • Galerie Beaubourg
  • 24 rue Beaubourg 75003 Paris
  • Du 10 janvier 2018 au 27 janvier 2018
  • www.24beaubourg.com