art et artisanat

Publié le mercredi, 17 janvier 2018 à 09h27

Nino Migliori, La matière des rêves. Expo photo

Par Italo Parigi

Nino Migliori Il tuffatore (Le plongeur), 1951 Série « Gente dell’Emilia » © Nino Migliori

La Maison européenne de la photographie vous convie à l'exposition de photos Nino Migliori, La matière des rêves, du 17 janvier 2018 au 25 février 2018. Cette exposition est réalisée en collaboration avec la Fondation Nino Migliori de Bologne.

Nino Migliori surprend par l’étendue de sa production et par la diversité des projets qu’il a réalisés. Tout ce que Migliori a fait et continue à faire, tout ce qu’il a produit et qu’il a pensé, tourne autour d’un seul point fort : comprendre ce qu’est la photographie et de quelle manière ce langage, fait d’équilibre chimique et d’appareils mécaniques, est entré dans notre quotidien et l’a changé irrémédiablement. Cette approche singulière vient du réalisme, de ce besoin de donner une réalité tangible et visible à la vie au quotidien.

Cette exposition à caractère rétrospectif couvre plus de soixante ans de carrière de ce photographe italien curieux et innovateur et dont la production, sans cesse renouvelée, échappe à toute classification. Le parcours s’ouvre sur une sélection de tirages en noir et blanc, images humanistes prises à Bologne, sa ville natale, dans les années 1950. On y voit des enfants jouant dans la rue, s’amusant à la piscine et de nombreuses autres scènes de la vie quotidienne, comme la visite chez le coiffeur.

Dévoilant le goût prononcé du photographe pour l’expérimentation, l’exposition se poursuit avec des images abstraites réalisées grâce à différents procédés innovants : des « hydrogrammes », conçus avec des gouttes d’eau déposées entre deux plaques de verre et qui évoquent des toiles « all over » de Jackson Pollock ; des « sténopéogrammes », images en mouvement prises avec une camera obscura, ou des « cellogrammes », qui captent des effets éphémères de lumière. Le travail avec le Polaroid est également un aspect fondamental de son œuvre, ici représenté par une série très poétique de prises de vue retravaillées à la main et réalisées à la maison du peintre Giorgio Morandi.

Onirique et singulier, le regard de Nino Migliori ne cesse de questionner la matière du monde qui l’entoure pour en produire des ensembles étonnants et toujours justes.

Nino Migliori est né à Bologne en 1926 où il vit et travaille. Cet architecte de la vision conçoit chacun de ses projets comme une recherche sur notre capacité de voir, thème qui caractérise toute son œuvre. Ses photographies sont dans de nombreuses collections publiques et privées : Mambo à Bologne, Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea à Turin, CSAC à Parme, Museo d’Arte Contemporanea Pecci à Prato, Galleria d’Arte Moderna à Rome et Calcografia Nazionale à Rome, MNAC à Barcelone, MoMa à New York, Museum of Fine Arts à Houston, BnF à Paris, Museum of Fine Arts à Boston ; Musée Réattu à Arles, SFMOMA à San Francisco.

Informations pratiques
  • Maison européenne de la photographie
  • 5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris. Tél. 01 44 78 75 00 – www.mep-fr.org
  • Du 17 janvier 2018 au 25 février 2018. Fermé lundi, mardi et jours fériés. Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 5 €